Avertir le modérateur

lundi, 31 janvier 2011

Éloge de la cellulite et autre disgrâces - Dominique Dyens

dominique dyens.jpgSept histoires déroutantes, dérangeantes, ambiguës et drôles.

Ce recueil de nouvelles semble exclusivement destiné aux femmes. D'ailleurs le titre et la couverture annoncent la couleur : rose !

On y croise une galerie de portraits auxquels on n'a pas vraiment le temps de s'attacher, mais qui nous plongent totalement dans leur univers. Avec un ton parfois désabusé ("Eloge de la cellulite"), excentrique ("La vengeance de Clarissa") ou encore revendicatif ("La ménagère de moins de cinquante ans").

Dominique Dyens a créé un monde parallèle où ses nouvelles se répondent les unes aux autres. Un personnage croisé dans une nouvelle devient le héros principal de la suivante et on retrouve quelques inventions croustillantes comme les MCFR dans plusieurs histoires. Ah ! les MCFR, maison closes pour femmes respectables...

Je ne suis pas sortie indemne de la lecture de "La soumission de Marie", cette épouse docile qui se prostitue pour faire signer un client de son mari. A chaque page on imagine la version filmée. Tout y est très, disons...visuel. J'ai d'ailleurs frôlé la scène de ménage tant j'étais énervée, retournée après l'avoir lue.

J'ai finalement moins aimé les deux premières nouvelles qui font directement appel aux stéréotypes féminins (chirurgie esthétique vs ménagère), mais les suivantes m'ont beaucoup plu !

Ma préférée reste "Noces de verre", une histoire top avec une chute top. Je n'en dirai pas plus au risque de gâcher votre lecture !

Écrit par Tamara Writes dans Humour, Littérature française, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dominique dyens, héloïse d'ormesson, amour, femmes, chick lit |

vendredi, 28 janvier 2011

Dessine-moi un Parisien – Olivier Magny

Dessine-moi_un_Parisien.jpgUn livre sympa. Non, vraiment, j’ai a-do-ré ! Je l’ai dévoré dans le train, sur le trajet d’un p’tit week-end à Londres la semaine dernière. On a croisé quelques beaufs dans l’Eurostar : tu sais du genre à porter des chaussettes blanches… Certainement des américains ! Mais on a bien kiffé notre séjour : trop sympa ! En revanche, depuis notre retour, je suis crevée... Je passe te voir demain soir, si tu veux ? OK, mais je rentre pas tard, hein ? Je ferai un saut au Monop, histoire d’acheter une bouteille et des petites choses à grignoter pour un p’tit apéro entre filles. Et sinon, t’as vu quoi récemment ? Basquiat au Grand Palais ? Mouais… Non, j’ai pas eu le temps de passer. Ça se termine quand ?...

Et je pourrais continuer des heures durant à « parler parisien », comme le raconte Olivier Magny dans Dessine-moi un Parisien. Car chacun des portraits qu’il dresse sonne tellement juste, que j’ai souvent eu l’impression de m’entendre. Je suis même allée jusqu’à me demander si l’auteur n’était pas un ami… La conclusion : j’ai beaucoup ri, mais… nous, parisiens, sommes vraiment insupportables et pitoyables. J’ose espérer que c’est ce qui fait notre charme !

Écrit par Tamara Writes dans Humour | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : olivier, magny, 10-18, paris, parisiens, prétentieux, autodérision |

mercredi, 26 janvier 2011

Légumes vite prêts – Les Blocs Marabout

Couv_legumes.jpgParmi mes cadeaux de Noël il y avait 1 livre. Pas un roman, ni un essai ou une bande dessinée... un livre de cuisine. Il faut dire que depuis quelques mois, je suis inscrite à un distributeur de paniers bio. Tous les jeudis je reçois ma ration hebdomadaire de légumes. Et je bassine tout le monde sur la meilleure façon d'accommoder mes topinambours, patates douces, choux ou potimarrons (oubliez tomates et courgettes, nous sommes en hiver... moi aussi ça m'a fait drôle au début !).

Légumes vite prêts a donc semblé être à mes proches la solution à mes errements culinaires. Je ne voulais pas spécialement en parler ici, mais j'ai déjà testé plusieurs recettes toutes hyper bonnes et la dernière en date était juste une tuerie : une soupe aux patates douces.Première fois de ma vie que je suis triste de terminer ma soupe. Jugez plutôt sa composition : patates douces, pommes de terre, bacon, oignon, ail et vin blanc. Ultra simple mais efficace ! Et c'est là, la force de ce livre de recettes : des propositions simples et rapides qui n'oublient jamais le goût.

En tous cas moi, je me régale et suis pressée de tester le couscous aux potimarrons ou les tartelettes aux potirons et à la fêta... Au total il y a plus de 150 recettes, de quoi y trouver son bonheur selon les saisons (vivement les légumes d'été !!). Bon appétit tout le monde.

IMG_0293.jpg

Écrit par Tamara Writes dans Cuisine & Vin | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : légumes, marabout, bio, recettes, cuisine |

lundi, 24 janvier 2011

Le Secret – Megan Hart

Le Secret.jpgCe qui devait arriver arriva… Certains penseront qu’il vaut mieux tard que jamais, puisque j’ai attendu d’avoir plus de trente ans pour lire mon premier livre de la célèbre maison Harlequin.

Au départ, j’entamais une démarche toute professionnelle, afin de comprendre pour quelles raisons les « livres rouges » et leurs récits à l’eau de rose se vendaient en millions d’exemplaires dans le monde entier.

Avant de sélectionner mon roman, j’ai dans un premier temps étudié le site Internet d’Harlequin. J’ai découvert qu’il existait une dizaine de collections différentes, chacune correspondant à un style différent : roman historique, paranormal, univers médical, fantastique, thriller, etc. Du coup, quitte à faire mon éducation « harlequinesque », j’ai opté pour un genre qui m’est peu familier. Ainsi, Le Secret de Megan Hart, appartient à la collection Spicy, celle des romans érotiques…

Le livre le plus érotique que j’avais lu jusque-là était La Bicyclette Bleue (Régine Desforges), si bien que j’ai toujours pensé qu’érotique rimait avec suggestif. Du coup, j’ai trouvé vraiment intéressant de voir que la sexualité pouvait être évoquée sans pudeur, et pourtant sans vulgarité ni violence. Je reconnais qu’il s’agit d’une véritable prouesse de l’auteur.

Mais surtout, l’histoire m’a sincèrement captivée. Sur les derniers chapitres, j’ai survolé les scènes torrides, tout simplement parce que j’étais pressée de connaître le dénouement. Quel est ce fameux secret, qui tient en haleine depuis les premières pages ? Pourquoi Elle, jeune femme qui mène une brillante carrière, enchaîne les aventures sans lendemain, refusant obstinément l’engagement et l’amour ?

Bref, Harlequin ne m’a pas convertie à la littérature érotique, mais je pense qu’il y aura une prochaine fois. Car je suis amatrice de « chick lit » (littérature de filles dans la lignée de Gossip Girl ou Le Diable s’habille en Prada) et Harlequin possède aussi une collection consacrée à ce genre…

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Erotique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : megan hart, harlequin, spicy, secret, sexe |

vendredi, 21 janvier 2011

No et moi - Delphine de Vigan

no et moi.jpgJe suis heureuse d'avoir fait confiance au "Prix des libraires".

Ce roman l'a reçu en 2008, et il a ensuite été adapté (cette année !) au cinéma par Zabou Breitman. Je crois qu'il a d'ailleurs bien marché, et cela ne m'étonne pas. Cette histoire est géniale.

C'est celle d'une amitié éperdue entre une ado surdouée et une jeune SDF. La vie de chacune va être bouleversée par cette rencontre : leur quotidien, leurs certitudes et même leurs espoirs vont changer. La vie de Lou, 13 ans et déjà au lycée, était partagée entre une scolarité brillante, une sociabilité inexistante, une vie intérieure intense et une vie familiale pesante. Sa rencontre avec No va faire exploser ses repères : exit la timidité, bonjour les prises de risques.

Car c'est de cela dont il s'agit : prendre des risques, ne pas craindre de mettre son confort en danger pour avancer.

Ce roman m'a tellement embarquée que j'ai failli rater mon arrêt de bus plusieurs fois. Il faudrait que j'aille voir le film maintenant...

mercredi, 19 janvier 2011

Résolutions 2011

Premier tag de l'année ! Mamzelle 33 du blog Les petits papiers de mademoiselle s'intéresse à nos bonnes résolutions. Vite, avant que le mois de janvier ne se termine voici nos « intentions littéraires » pour 2011 :

Tamara
- Lire plus de classiques

- Privilégier les jeunes auteurs

Marie-Adélaïde
- Lire et découvrir plus de B.D.

- Lire les romans d'Elizabeth Gaskell

Mélanie
- Poursuivre l'élargissement de mon champ géographico-littéraire, parce qu'il n'y a pas que les anglo-saxons, certains français et, à la rigueur, les suédois qui écrivent de bons romans. L'Estonie et la Turquie sont ainsi d'ores et déjà en pôle-position.

- Me sortir, une fois pour toutes, de l'esprit que les classiques français sont ennuyeux. Manque juste un ouvrage déclic...

- M'intéresser davantage aux parutions pour les tout-petits, histoire que mes « nains » entendent autre chose que Boucle d'or et les trois ours.

Noémie
- Me plonger rapidement dans un roman de Paul Auster

- Ne pas louper, comme chaque année, l'inscription au grand prix des lectrices de ELLE

Et vous ? Vous avez des souhaits particuliers pour la nouvelle année ?

voeuxweb.jpg

Écrit par Tamara Writes dans Challenges, concours & Tags | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : tags, les petits papiers de mademoiselle, résolutions, 2011 |

lundi, 17 janvier 2011

Cadavre exquis - Pénélope Bagieu

cadavre-exquis-penelope-bagieu2.jpgJ'avais un peu déserté les rayons BD ces dernières années, mais 2011 promet un retour en force ! Après les Joséphine, je viens donc de m'offrir le petit dernier de Pénélope Bagieu.

L'humour et l'ironie, qui sont vraiment sa marque de fabrique, se font ici plus subtils. Cela m'a d'ailleurs un peu déroutée au départ, j'attendais de retrouver ce que je connaissais d'elle (et de son blog notamment). Mais non, il s'agit bien là d'une création à part entière, avec son existence propre.

L'intrigue se déroule en huis clos, dans l'appartement d'un écrivain en mal d'inspiration. La jolie mais paumée Zoé va lui insuffler la vie qui lui manquait, comme lui même va apporter à la jeune fille la sécurité qui lui faisait défaut. Mais tout n'est pas si simple, et un secret va être dévoilé...

On s'amuse bien à lire ce récit, mais encore plus à le relire en réalité. J'affectionne particulièrement le trait de la dessinatrice, qui exprime tellement sans avoir forcément besoin de mettre des bulles. Elle a le sens de "la situation". Bref, un bon achat, et une bonne BD à ressortir avec un thé les jours de pluie.

Écrit par Tamara Writes dans BD, Humour, Policier | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : pénélope bagieu, joséphine, dessinateur, humour, paris, écrivain, bayou, gallimard |

vendredi, 14 janvier 2011

L’Ombre du vent – Carlos Luis Zafon

ombreduvent.jpgCe billet est désormais disponible sur la nouvelle adresse du blog : http://www.lectricesandthecity.fr/l-ombre-du-vent-carlos-...

Écrit par Tamara Writes dans Histoire & Politique, Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : espagne, barcelone, livre, amour, franco, suspens, grasset |

mercredi, 12 janvier 2011

Le cimetière des poupées - Mazarine Pingeot

pingeot-cimetiere.jpgDès les premières lignes le malaise s'installe. Une femme écrit sa douleur, et elle a l'air si folle que j'ai peur d'elle. Elle raconte son mal-être et elle râle, mais je ne veux pas l'écouter.

C'est à la quinzième page que le déclic a eu lieu, je me suis subitement rendue compte qu'il s'agissait du livre que Mazarine Pingeot avait écrit au sujet d'une infanticide. J'avais entendu parler du livre au moment où l'affaire des "bébés congelés" est sortie. Et puis je l'avais oublié. On a dit à l'époque qu'elle s'était directement inspirée du cas de Véronique C. On m'a prêté ce livre sans me le préciser...

Je n'ai pas pu poursuivre, cela m'est physiquement impossible. Je ne veux pas rentrer dans le tête d'une telle femme. Je suis maman et cette histoire m'épouvante.

Qui a pu aller au bout de ce livre ? Ai-je tort d'abandonner ?

 

lundi, 10 janvier 2011

Coney Island Baby – Nine Antico

couverture-coney-island-baby.jpgConey Island Baby c'est l'histoire de deux jeunes filles qui souhaitent intégrer l'équipe de playmates de Hugues Hefner, le créateur de Playboy. Pour qu'elles prennent leur décision en connaissance de cause, il les emmène sur les traces de Betty Page, célèbre pin-up des années 50, et de Linda Lovelace, héroïne du très connu film X Gorge profonde (sorti dans les années 70). Cette B.D. raconte donc la vie des deux icônes.

Je dois dire que sans trop les connaître, ces femmes étaient pour moi un symbole assez fort de la « libération sexuelle ». Elles y ont sans aucun doute contribué, mais les vies de Betty Page et Linda Lovelace ne me font plus rêver.

Si Betty semblait contrôler ce qu'elle faisait, son rêve était d'être une actrice hollywoodienne. Elle a fini seule, ultra religieuse et schizophrène. Quant à Linda, elle était clairement abusée par son mari.

Coney Island Baby n'est pas une simple biographie. Au contraire le récit est bien ancré dans le présent et joue avec les flashbacks sans pour autant en rendre la lecture fastidieuse. C'est évidemment très bien mis en page et Nine Antico nous interroge : qu'est ce qui pousse des jeunes filles à devenir playmates ? Comment peut-on bien gérer sur le long terme un statut d'icône sexuelle ?

Même si la lecture de cet album m'a collé un bon gros spleen, je la conseille vivement.

Pour finir ce billet, je ne vous mettrais pas la chanson de Lou Reed dont est tiré le titre mais cette vidéo du groupe Poni Hoax sur laquelle j'étais tombée il y a 2/3 semaines avant de lire Coney Island Baby...

Écrit par Tamara Writes dans BD | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bd, nine antico, l'association, betty page, hugues hefner, linda lovelace |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu