Avertir le modérateur

lundi, 14 mars 2011

Anaïs - Michael Collado

anais.jpgJ'ai dégusté ce roman comme un dessert, en savourant chaque page, en faisant des petites pauses.

La quatrième de couverture m'avait pourtant un peu effrayée. Elle annonce l'histoire d'une fille mère indifférente à son fils, maîtresse effacée d'un homme très âgé, une femme trop belle et trop fière qui traverse la seconde moitié du XXème siècle avec mélancolie.

Mais j'ai fait confiance à la jaquette, que je trouve si jolie, si poétique. Et j'ai eu raison. Ce roman est une merveille de sensibilité. Le style de Michael Collado m'a séduite au-delà de mes espérances. Il est cruel mais apaisé, doux mais jamais suave, et surtout, surtout, il est remarquablement écrit. J'ai d'ailleurs retrouvé le goût de lire et relire des phrases, juste pour le plaisir...

L'histoire d'Anaïs, que l'on suit de sa naissance à sa mort, est présentée par petites touches, moment par moment, et j'ai eu le sentiment d'entrer un peu par hasard dans son intimité. On la découvre au fur et à mesure que des acteurs de sa vie nous parlent d'elle, lui écrivent, ou qu'elle-même écrive. De petite fille à femme, elle se dévoile, égoïste, attendrissante, perdue peut-être, mais toujours aimée, désirée, choyée.

Avec elle, on traverse les décennies dans le Paris des librairies et des galeries rue de Seine, on assiste aux veillées des morts de sa famille, on danse dans les bals d'été à Saint-Elme... On la suit sans la juger, jamais.

A présent, il ne me reste plus qu'à lire Saint-John Perse, dont la poésie sous-tend le roman de la première à la dernière page.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Littérature française | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : michael collado, l'editeur, roman initiatique, poésie, enfance, jeunesse, femme |

Commentaires

J'ai plein plein de lecture en retard, je ne connais ni l'auteur ni l'éditeur l'Editeur (ha !), mais ta critique me donne envie. Je crois que je vais me laisser tenter !

Écrit par : Lau_Bee | lundi, 14 mars 2011

@Lau_Bee : je suis sûre que ca va te plaire ! C'est un univers déconnecté, lointain (pas d'Ipad !). AlbertineP va aussi se laisser tenter. Moi non plus je ne connaissais ni l'auteur ni l'éditeur (hé hé), comme quoi, il faut s'ouvrir !!

Écrit par : Marie-Adélaïde | lundi, 14 mars 2011

La qualité de ce papier qui semble être le miroir de l'intérêt de ce livre me donne terriblement envie de le lire. Merci.

Écrit par : Graciane | lundi, 14 mars 2011

@Graciane : merci à toi ! Reviens nous dire ce que tu en auras pensé !

Écrit par : Marie-Adélaïde | lundi, 14 mars 2011

C'est un premier roman chez une nouvelle maison d'édition. J'ai beaucoup apprécié moi aussi et j'attends avec impatience le deuxième roman,, gardons le nom de Michael Collado en mémoire.

Écrit par : isabelle | vendredi, 18 mars 2011

@Isabelle : moi aussi. Soyons "aware" !

Écrit par : Marie-Adélaïde | vendredi, 18 mars 2011

Si la première de couverture est effectivement réussie, ils auraient dû te confier la quatrième ! Très tentant grâce à toi. Merci.

Écrit par : Laetitia | mercredi, 13 avril 2011

@Laetitia : Merci ! J'espère que tu le savoureras autant que moi.

Écrit par : Marie-Adélaïde | jeudi, 14 avril 2011

Je suis en train de le lire ! Un peu déçue. Le livre est facile à lire, simple. Mais j'ai l'impression de retrouver Julien Sorel au féminin ... Il me reste encore quelques pages, donc ce n'est peut-être pas mon dernier mot.

Écrit par : Aliette | mercredi, 01 juin 2011

Aliette : zut ! Je vois ce que tu veux dire à propos de Julien Sorel. Mais le style te laisse vraiment de marbre ???

Écrit par : Marie-Adélaïde | mercredi, 01 juin 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu