Avertir le modérateur

vendredi, 25 mars 2011

Un roman français – Frédéric Beigbeder

1282669745.jpgAu risque de me faire beaucoup d’ennemis, je choisis de le dire d’emblée : je n’ai pas aimé. Tellement pas aimé que je n’en ai pas terminé la lecture, ce qui est assez rare.

Je fais partie de ces rares personnes (en tout cas les mines désolées à chaque fois que je fais cet aveu me portent à le croire) à n’avoir pas lu 99 francs, ni rien d’autre de Frédéric Beigbeder, hormis ses articles dans Voici qui me faisaient bien rire. Un peu par choix (je ne suis pas très en phase avec le personnage dont le côté « dandy-chic-et-choc » me fatigue), beaucoup par hasard (je n’en ai jamais réellement eu l’occasion et il y a toujours eu un livre que je voulais lire avant). Mais je me suis souvent dit que j’avais tort, et qu’il fallait que je m’y attelle pour voir par moi-même de quoi il retournait. Quand Marion m’a proposé de me prêter Un roman français, qu’elle venait de terminer (elle avait beaucoup aimé, mais Marion aime beaucoup Frédéric Beigdeder), j’ai pensé que le moment était venu…

Il serait probablement faux d’écrire que mon sentiment réservé sur le personnage ne m’influençait pas négativement quant à ce roman, mais j’étais toute disposée à changer d’avis. Sauf que je n’ai pas changé d’avis, et que, au contraire, je me sens maintenant légitime dans ma critique (évidemment, je plaisante…).

Plus sérieusement, j’ai trouvé cette histoire (un quadra parisien, riche et coké, tente, à la faveur d’une nuit en garde de vue, de se remémorer - et donc de nous raconter - sa famille, ses valeurs et son enfance, oubliée) bavarde, nombriliste, décousue, prétentieuse (au bout du cinquième mot que je ne comprenais pas dans un même chapitre, j’ai renoncé à ouvrir un dictionnaire) et auto-complaisante. Peut-être que j’aurais dû insister jusqu’à la fin. Peut-être que je n’aurais pas dû commencer par Un roman français. Peut-être qu’on ne peut pas tous aimer Frédéric Beigbeder.

Commentaires

Aaaah, merci ! Le personnage Beigbeder ne m'est pas antipathique, en revanche, l'écrivain sonne creux. J'avais essayé de lire 99F, parce que le sujet m'intéressait, mais franchement, le style est tellement inexistant que j'avais l'impression de lire une rédaction de 3e. Pas pu lire jusqu'au bout. Et pour ce Roman français, rien que la prétention du "pitch" m'a dissuadée. Donc, non, sois rassurée, tu n'es pas la seule...

Écrit par : Lau_Bee | vendredi, 25 mars 2011

Lau-Bee : je connais pourtant des gens très bien, aux goûts tout à fait respectables, qui admirent sincèrement ce qu'il écrit... En tout cas, j'aurais essayé.

Écrit par : Mélanie | vendredi, 25 mars 2011

Entierement d'accord avec ton avis, ce roman est d'un nombrilisme....

Écrit par : readpocket | vendredi, 25 mars 2011

Readpocket : mais finalement il existerait toute une frange cachée de personnes qui n'aiment pas les romans (en tout cas celui-ci pour ce qui me concerne) de Frédéric Beigdeder ? ;-)

Écrit par : Mélanie | vendredi, 25 mars 2011

je n'ai pas aimé non plus... enfin c'est l'auteur qui m'a gonflée, parce qu'en fat, heureusement que ses parents avaient des relations, des vies bien remplies parce que sinon comment se serait-il fait mousser ?

Écrit par : Bealapoizon | vendredi, 25 mars 2011

Bealapoizon : est-ce que tu as lu d'autres romans de Beigbeder ?

Écrit par : Mélanie | vendredi, 25 mars 2011

Avant la sortie de ce livre (il me semble) il y avait eu "un roman russe" d'Emmanuel Carrère que j'ai détesté et je suis plutôt de nature indulgente...
Rien que dans le titre, on sent que Beigbeder a voulu faire comme son copain, et du coup je n'ai même pas voulu l'acheter...
mais certains de ses écrits sont bons, je t'assure
comme pour Carrère, d'ailleurs, mais je me suis "braquée" ;))

Écrit par : Frédérique | vendredi, 25 mars 2011

non je n'ai rien lu d'autre de lui, sincèrement je n'ai pas trés envie... tu penses que je devais re-essayer ?

Écrit par : Bealapoizon | vendredi, 25 mars 2011

Habituellement j'aime Beigbeder, mais moi non plus je n'ai pas du tout aimér ce dernier, que je n'ai pas non plus terminé. Il faut dire que c'est un auteur qui a parfois de drôles d'idées qui nous choquent. Il faut tout de même lire ses premiers livres, c'ets un auteur de talent, qui peut-être s'est laissé emporté par ses précédents succès... peut-être que le prochain sera davantage à la sauce de ses premières oeuvres.

Écrit par : Dytal | samedi, 26 mars 2011

@Bealapoizon et Frédérique : de l'avis quasi-général, "L'amour dure trois ans" est réussi et "Un roman français" raté. Peut-être qu'il faut lui laisser une seconde chance...

Écrit par : Mélanie | lundi, 28 mars 2011

@Dytal : lequel recommanderais-tu ?

Écrit par : Mélanie | lundi, 28 mars 2011

Oui, je ne suis pas fan non plus, d'ailleurs mes amis non pas aimés avec la même impression de ratage prétentieux...

Écrit par : Marc | mercredi, 06 avril 2011

Marc, la question que je me pose est : celui-ci en particulier est-il raté ou, plus globalement, c'est le style de Beigbeder que je n'aime pas ?

Écrit par : Mélanie | mercredi, 06 avril 2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu