Avertir le modérateur

lundi, 30 mai 2011

Les Grands-mères - Doris Lessing

grandsmeres.jpgVoilà un court roman de Doris Lessing, auteur ayant reçu le Prix Nobel de littérature en 2007. Quand je l'ai commencé, je ne connaissais pas l'intrigue. Je n'avais même pas lu le résumé de quatrième de couverture. J'imaginais l'histoire d'un groupe de grands-mères un peu rock'n'roll...  en deux pages j'ai compris que je m'étais trompée et que j'entrais dans une histoire plus compliquée et surtout plus sulfureuse.

Les Grands-mères sont en fait Lil et Roz. Elles sont amies depuis l'enfance, d'une amitié des plus fusionnelles. D'un ton froid et direct Doris Lessing raconte leur adolescence, la fac puis les mariages (de raison) et enfin leurs enfants : deux beaux garçons Ian et Tom... qui vont devenir leurs amants ... Je n'en dis pas plus, vous avez l'intrigue !

J'ai trouvé ce livre vraiment brillant même si je peux comprendre qu'il en déconcertera plus d'un. L'auteur a le talent incroyable d'arriver en si peu pages (moins d'une centaine) à installer une atmosphère lourde de non-dits. À lire !

Écrit par Tamara Writes dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : doris lessing, j'ai lu, nobel, amants |

vendredi, 27 mai 2011

90 livres cultes à l'usage des personnes pressées - Henrik Lange

my-henrik-lange-90-livres-cultes-a-l-usage-des-personnes-pressees.jpgIl m'a été impossible de passer à côté de ce livre sans l'acheter...en 3 exemplaires. Deux pour offrir, et un pour moi.

Henrik Lange a sélectionné les 90 livres incontournables depuis la nuit des temps. Parmi eux L'Odyssée d'Homère, Robinson Crusoé de Daniel Defoe, La Mort à Venise de Thomas Mann, À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Orgueil et Préjugé de Jane Austen, L'Ombre du vent de Carlos Luis Zafon, ou encore Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee.

Chaque livre fait l'objet d'une mini BD résumant son histoire en 3 bulles et autant de phrases. Et le pire...c'est que ça marche !

A moi Gatsby le Magnifique, Moby Dick ou Oliver Twist dans la même journée ! Bon évidemment, sa sélection est subjective (anglo-saxonne?), tout comme sa synthèse des intrigues. Mais le principe de base est amusant : acquérir une crédibilité littéraire dans les dîners en ville. J'ai beaucoup ri en parcourant ces pages pleines de dérision. Les raccourcis et résumés font vraiment mouche.

Dans la même collection et du même auteur, on trouve 90 films cultes à l'usage des personnes pressées (que j'ai également offert autour de moi), qui est tout aussi croustillant.

Par contre, attention, la dernière bulle rend chaque fois compte du dénouement de l'histoire, donc le suspense pourrait être gâché si vous ne les avez pas déjà lus... 

Deux petits extraits pour vous mettre en bouche :

Proust.jpg
Crime et chatiment.jpg
© Hanrik Lange - ça et là

lundi, 23 mai 2011

J'aurais adoré être ethnologue - Margaux Motin

ethnologue.jpgÇa fait un moment que je veux vous parler de cet album, mais ma maman et ma petite soeur l'ont tellement aimé qu'elles ont mis du temps à me le rendre...

Je l'avais commandé trois petites minutes seulement après avoir refermé La Théorie de la contorsion, pourtant publié après celui-ci. Et j'avais tellement adoré ce petit bijou que je n'ai pas hésité une seconde à augmenter ma collection (et à en faire profiter ma famille...).

D'autant que j'adore la couverture ! Tout l'esprit de l'album est là : humour et talons hauts.

Margaux Motin dépeint son quotidien, fantasmé... ou pas. Sa fille "poupette", source inépuisable de situations gênantes et cocasses, son homme, en contre-pouvoir flegmatique de la toute puissance maternelle, son job d'illustratrice freelance, ses journées seule sans collègues (à se dandiner en culotte sur de la musique pop), son obsession pour les chaussures, son blog... Mais surtout, son autodérision permanente, son sens de la répartie, son coup de crayon, sa capacité à capter l'instant, son humour.

J'ai passé un bon moment (trop court !) à lire J'aurai adoré être ethnologue, mais je dois avouer avoir passé un bien meilleur moment avec La Théorie de la contorsion (déjà relu 3 fois).

Des albums à se prêter entre nanas.

Écrit par Tamara Writes dans BD, Humour | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : margaux motin, marabout, femme, famille, illustrations, humour |

vendredi, 20 mai 2011

Tokyo Sanpo - Florent Chavouet

tokyo-sanpo-florent-chavouet.jpgJ'ai des envies de voyages que je ne peux pas forcément assouvir ces temps-ci. Ceci, pour expliquer mes lectures du moment et notamment Tokyo Sanpo, qui m'a permis de m'évader à moindre frais. Ici, vous l'aurez compris, il s'agit de Tokyo. L'auteur, Florent Chavouet, y a suivi sa copine partie 6 mois en stage. Touriste malgré lui, il s'est mis à dessiner ce qu'il voyait autour de lui pour passer le temps. Il en a fait ce livre entre l'album, le carnet de voyage et la BD.

Et c'est très chouette ! On se plonge dans sa vie d'expatrié et comme ce type a beaucoup de talent, on peut y passer beaucoup de temps. Il a reproduit les mille détails de son quotidien aux crayons de couleurs. Chaque quartier traversé correspond à un chapitre, avec une carte (mes planches préférées dans l'ouvrage) sur laquelle sont situées les illustrations qui suivent : détails d'architectures, habitants typiques de Tokyo, scènes de rue mais aussi petites histoires comme son passage au commissariat pour « emprunt » de vélo.

C'est beau et plein d'humour, je ne peux que vous le recommander.

En bonus aujourd'hui, un petit poadcast que j'ai trouvé sur France Culture qui donne à entendre les premières pages du livre (c'est vraiment pas mal fait, écoutez !)

Écrit par Tamara Writes dans BD | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : éditions philippe picquier, florent chavouet, tokyo, voyage, japon |

lundi, 16 mai 2011

Mini-Accro du shopping – Sophie Kinsella

Mini accro du shopping.jpgMon salaire ne me permet pas d’acheter les articles qui me plaisent, à savoir les vêtements de luxe. J’en conclus que c’est par pure jalousie que, jusqu’à présent, je n’avais jamais lu aucun des livres de Sophie Kinsella (en particulier ceux dont le titre mentionne les termes « accro du shopping »).

9 ans et 5 ouvrages se sont écoulés depuis le premier opus des aventures de Becky (la fameuse accro au shopping), avant que j’ose jeter un œil sur le plus récent volet de sa vie. Et là, je regrette de ne pas avoir cédé plus tôt à la tentation.

Mini-Accro du shopping, ce sont des pages de détente à l’état pur. Une sorte de catalogue de mode à feuilleter tranquillement dès qu’on trouve un instant. On se relaxe, on verse une tasse de thé, puis on se concentre pour imaginer la tenue que porte Becky ou celle qu’elle rêve d’acquérir. On critique mentalement ses (rares) « fashion faux-pas » et surtout, on se pâme d’admiration devant son chic inébranlable.

Et comme Becky n’est pas du tout superficielle (juste une femme qui aime être bien mise), on ne s’étonne pas que sa fille de deux ans connaisse déjà le nom des plus grandes marques. Et puis on partage son désir de vouloir organiser une fête grandiose pour l’anniversaire de son mari. Surtout si la crise économique vient de déferler sur la planète et que chacun s’emploie à faire des économies…

Amatrices de futilités, ce livre est fait pour vous. Jamais je n’ai partagé les problèmes vestimentaires d’une héroïne de roman : il faut une première fois à tout.

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sophie kinsella, belfond, shopping, accro, mode, vêtements, luxe |

vendredi, 13 mai 2011

La Reine des Lectrices - Alan Bennett

LA REINE DES LECTRICES.jpgEt non ! Il ne s’agit ni d’un concours organisé par nos soins, ni même d’un ouvrage écrit par l’une d’entre nous. La Reine des lectrices fait humblement référence à… Sa Majesté Royale la Reine Elizabeth II !

J’ai lu ce petit ouvrage au cours de la semaine qui a précédé le mariage de William et Catherine, donc autant vous dire que j’ai vraiment eu le sentiment de vivre aux côté de la famille royale d’Angleterre.

Sur les écrans comme dans la presse, j’ai dévoré tout ce qui se rapportait aux préparatifs (sans compter la cérémonie). Dans mon sac à main, je me promenais partout avec ce livre qui nous révèle le plus gros scoop de tous les temps : Sa Majesté est devenue tellement accro à la lecture qu’elle se lasse peu à peu de ses fonctions officielles. Le plus drôle : la reine doit se cacher pour lire, car son entourage au grand complet (Premier ministre y compris), voit d’un très mauvais œil cette vilaine manie.

Bravo à Alan Bennett pour avoir osé écrire un livre qui prétend que la lecture est une mauvaise habitude. Félicitations, pour avoir choisi la Reine comme auteur de cette pratique honteuse. Et surtout, chapeau pour cette chute aussi inattendue que bien amenée.

En conclusion : God Save the Books!

lundi, 09 mai 2011

Intuitions - Dominique Dyens

Intuitions.gifQuand j'ai refermé ce livre j'étais en colère, prête à mordre.

D'ailleurs ça n'a pas loupé, une scène de ménage a eu lieu chez moi dans les 10 minutes qui ont suivi. Mon pauvre mari n'a pas compris ce qui lui arrivait. C'est la deuxième fois que ça m'arrive avec un livre de Dominique Dyens ! (cf. Éloge de la cellulite et autres disgrâces).

Il y a quelque chose dans son écriture qui m'électrise, et quelque chose dans ses intrigues qui me tend comme un arc.

Intuitions, c'est l'histoire  d'une famille qui implose à force de non-dits. A l'occasion de l'annonce du mariage de son fils, l'univers bourgeois bien rangé, bien lisse et bien comme il faut de Nathalie Royer s'effondre. Sa future belle-fille, Gala, l'inquiète, lui fait peur. Cette femme est dangereuse, elle le sait, et elle va tout mettre en oeuvre pour aller au bout de son intuition. Quitte à tout détruire autour d'elle.

Comme dans les précédentes nouvelles que j'avais lues d'elle, Dominique Dyens aime jouer avec les couples. Adultère, faux semblants, amour sincère ou fantasmes, elle les malmène. Et elle fait mouche. Un grain de sable vient toujours se glisser dans un quotidien trop beau pour être vrai...

Ce roman n'est pas noir, mais il est perturbant. Du coup, je ne me sens pas vraiment prête à lire ses précédents thrillers... J'ai peur de ne pas en sortir vivante !

Et pour mémoire, voici la vidéo de lancement de ce roman que nous vous avions montrée il y a quelques semaines.

Écrit par Tamara Writes dans Littérature française, Thriller | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dominique dyens, héloïse d'ormesson, famille, folie, suspens |

vendredi, 06 mai 2011

La cellulite, c’est comme la mafia, ça n’existe pas – Pulsatilla

Mafia.jpgDéçue. J’ai été déçue. J’ai cru qu’un livre adapté d’un blog, tenu par une jeune femme d’une vingtaine d’années, et best-seller en Italie pourrait me plaire. Le problème, c’est qu’un blog n’est pas un livre (et vice-versa). Du coup, si le ton avec lequel Pulsatilla décrit ses humeurs (sur les hommes, le sexe, la nourriture, la mode, la famille, le travail) m’aurait sans doute amusée sur son blog, il ne correspond pas à ce que je recherche dans mes lectures…

J’ai hâte de savoir ce que Noémie en a pensé.

Écrit par Tamara Writes dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : pulsatilla, pocket, cellulite, italie, fille, humeurs |

mercredi, 04 mai 2011

Le Top 4 du mois d'avril 2011 !

top avril 2011 ok.png

Du point de vue de la diversité (géographique et culturelle), on a fait fort ce mois-ci !

Si le premier livre fait rire, le deuxième émeut, le troisième surprend et le quatrième fascine. Et mon tout ? A vous de nous le dire...

 

Tamara

Petits suicides entre amis - Arto Paasilinna

 

Marie-Adélaïde

Les cerfs-volants de Kaboul - Khaled Hosseini

 

Mélanie

Marie-Antoinette - Stefan Zweig

 

Noémie

Mon chien stupide - John Fante

 

Pas un seul auteur français dans notre sélection du mois d'avril... Nous verrons s'ils prendront leur revanche le mois prochain !

Écrit par Tamara Writes dans 1, 2, 3, 4 : Coups de coeur ! | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : arto paasilinna, khaled hosseini, stefan zweig, john fante, top, best of |

lundi, 02 mai 2011

Maudit Karma – David Safier

157491881.jpgQuoi de plus naturel, pour une présentatrice de talk-show au sommet de sa gloire, que de mourir écrasée par une météorite ? En revanche, il est plus surprenant de découvrir que ladite célébrité a accumulé tant de mauvaises actions lors de son séjour terrestre qu’elle se retrouve au bas de l’échelle karmique, à savoir, réincarnée en insecte.

J’éprouve des sentiments mitigés quant à la vie après la mort ou la réincarnation. En effet, les diverses alternatives proposées, aussi positives soient-elles, apportent bien peu de consolation à ceux qui restent… Pourtant, j’ai été particulièrement amusée par Maudit Karma, qui nous fait partager les états d’âmes humains d’une animatrice TV successivement réincarnée en fourmi et autres animaux divers.

Bien que ce livre présente peu de profondeur, il a le mérite de divertir énormément. Je me suis prise à imaginer sous quelle forme je pourrais revenir après ma mort, et surtout, quel serait l’animal le plus approprié pour me réincarner. Je n’ai toujours pas de réponse et si cela devait arriver, je n’aurais pas le luxe de choisir ma nouvelle peau.

Je dois également reconnaître que l’auteur, David Safier, manie si bien le second degré qu’il est parvenu avec succès à se mettre dans la peau d’une femme (d’une fourmi, d’un chien, d’un chat…). Le ton est si juste que, bien souvent, j’ai d’ailleurs eu le sentiment qu’une femme tenait la plume…

Écrit par Tamara Writes dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : david safier, pocket, karma, réincarnation, audiovisuel, allemagne |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu