Avertir le modérateur

mercredi, 22 juin 2011

Adaptations de livres au cinéma : au secours ?

2986065591_2_3_sW2IbO7G.jpg
Crédit montage photo : ilnyak1pas.

La Lectrice étant évidemment pluridisciplinaire, elle va au cinéma (quoique). La Lectrice étant naturellement ouverte d'esprit, elle accepte d'aller voir les adaptations de livres qu'elle a lus (encore que), refusant de considérer que ce sera nécessairement moins bien (mais pas tout à fait). Mais la Lectrice doit bien se rendre à l'évidence : il est effectivement rare qu'une adaptation soit à la hauteur du livre qu'elle met en images... Retour et justification de nos pires expériences d'adaptations ciné :

 

Tamara

- Je vais rarement au cinéma, donc je vois peu d'adaptations de livres... Courageuse mais pas téméraire, je choisis toujours le livre quand les deux sont disponibles. Et si par hasard je vois le film en premier, je perds l'envie de lire le bouquin.

 

Marie-Adélaïde

- Il y a finalement peu d'adaptations ciné que je n'ai pas aimées... dans la mesure où j'écrème beaucoup en amont au stade des bandes annonces (merci Allo ciné) ! Mais il y a quand même un film que je n'ai même pas pu regarder jusqu'à la fin tant il m'a paru nul (désolée pour les fans) : Mange, prie, aime avec Julia Roberts. Au secours ! Et pourtant il est rare que je parte avant la fin. Je n'avais pas adoré le roman, je l'avoue. Mais filmée, je m'étais dit que l'évasion serait renforcée. Au contraire, Julia Roberts n'est pas crédible, et je me suis plus qu'ennuyée...

 

Mélanie

- Malgré l'ouverture d'esprit qui me caractérise, je dois bien avouer que je redoute les adaptations cinématographiques de livres, surtout si je les ai aimés. Trois exemples me viennent immédiatement à l'esprit que je pense aux pires traductions sur grand écran : Mystic River du grand Dennis Lehane (dont je vous reparlerai très bientôt) bien qu'il ait été adapté par le non moins grand Clint Eastwood, la sulfureuse Geisha d'Arthur Golden mais, surtout, la saga Harry Potterà qui je voue un culte absolu, en pages imprimées seulement... Je pense tout simplement qu'il est impossible de traduire fidèlement en images la puissance des mots, sans oublier le fait que les réalisateurs, scénaristes et autres producteurs veulent nécessairement y ajouter leur « patte »... Cela dit, les contre-exemples existent, comme toujours.

 

Noémie

- En réfléchissant deux secondes, je m'aperçois tout simplement que j'évite d'aller voir un film si j'ai déjà lu le roman. Petite, j'ai le souvenir d'avoir vu Charlie et la chocolaterie de Mel Stuart (1971) alors que je venais de finir le roman de Dahl ... et ça n'avait rien à voir avec ce que j'avais pu imaginer lors de ma lecture. Le film n'était pas forcément mauvais mais j'ai été très déçue... depuis je me méfie et c'est rare que j'aille voir une adaptation ciné.


Et vous, quel est votre anti-palmarès des adaptations ciné ?

 

Commentaires

Pour ma part, j'ai aimé les rares adaptations de livres que j'ai vues au ciné, dont Harry Potter. Contrairement aux livres, les films ne sont pas devenus cultes mais j'ai passé un bon moment à chaque fois (et j'ai hâte d'être en juillet pour voir le dernier). J'ai également adoré Le Seigneur des Anneaux. Là encore, le livre est culte, mais pas le film. En fait, je crois que j'aime la adaptations ciné de livres fantastiques...!

Écrit par : sheily | mercredi, 22 juin 2011

Je n'ai pas lu ni vu Le Seigneur des anneaux, par manque d'envie, je ne peux donc me prononcer. Concernant Harry Potter, j'ai également passé un bon moment au cinéma (quoique decrescendo au fur et à mesure des adaptations), mais que j'ai trouvé sans commune mesure avec lecture...

Écrit par : Mélanie | mercredi, 22 juin 2011

j'aime beaucoup ce dernier sujet il demande réflexion voire controverse
je vais de ce pas ma tête et moi me pencher sur le sujet

Écrit par : épouse X | mercredi, 22 juin 2011

épouse X : doucement, hein. Prends un café d'abord...

Écrit par : Marie-Adélaïde | mercredi, 22 juin 2011

Je rejoins les avis de Tamara et Marie-Adélaïde...

Je suis toujours curieuse de voir l'adaptation ciné lorsque j'ai lu un bouquin mais à l'inverse, je ne peux pas lire un livre pour lequel j'aurais déjà vu le film...ça laisse beaucoup moins de place à l'imagination!

Après avoir lu Mange Prie Aime: autant dire que je n'ai pas vraiment accroché ... j'ai encore moins accroché avec le film. Le livre m'a paru tellement long alors que dans le film, ils laissent de coté tellement de choses.

Par contre, j'ai passé un très bon moment avec "Ne le dis à personne". J'ai donc attendu l'adaptation avec impatiente ... j'ai adoré le résultat!

Écrit par : Emilie | mercredi, 22 juin 2011

Beau sujet, la liste des bouquins, bons ou tout pourris, portés de manière calamiteuse au grand écran est impressionnante et couvre tous les genres. A défaut de faire le top 5 ultime, je serais curieux de connaître un début de commencement d'amorce d'embryon d'explication sur l'art et la manière de passer à côté, a fortiori quand le matériau de base est de qualité ^^!

Écrit par : Arnaud | mercredi, 22 juin 2011

Ah et sinon:
Babylon A.D (commis par M.Kassowitz, sur la base du bouquin de Maurice G. Dantec "BaBylon Babies") est une catastrophe intersidérale.
L'adaptation du Dahlia Noir par De Palma m'a laissé perplexe, mais ça se discute.
99Fr, avec le récent palmé d'or J.Dujardin, mollassonne version du roman de Beigbeder.
Et dans un autre style: le nanar porno Baise-Moi, du non moins navrant roman éponyme de Despentes. Si si, c'était possible de faire pire que de l'écrire.

Écrit par : Arnaud | mercredi, 22 juin 2011

J'ai essayé dans mon blog de faire une chronique de l'écran à l'écrit où je compare l'adaptation ciné d'un roman. Pour l'instant, je me suis arrété à shutter lsland, le fenêtre panoramique, l'élégance du hérisson et une pièce montée et presque à chaque fois, la version sur grand écran n'est hélas pas à la hauteur du roman.

En fait, souvent, paradoxalement, une adaptation est réussie lorsque le roman n'est pas terrible à la base, et que le réalisateur est un maitre ;un des exemples les plus frappants et sur la route de madison transcendé par Sir Eastwood. D'ailleurs, à cet égard, je ne suis pas d'accord avec Mélanie : j'ai trouvé le film Mystic River aussi puissant que le roman de Lehane.

Une adaptation réussie n'est pas forcément une adaptation plate et fidèle, donc forcément le metteur en scène doit faire des choix et des coupes, notamment sur certains personnages, et c'est cela qui peut être frustrant.

Sinon, La pire adaptation pour moi? peut etre celles mis en scene par les propres auteurs de l'oeuvre? la possibilité d'une ile par Houellebeck ou odette toulemonde par Shmitt sont de vraies catastrophes...comme quoi les cordonniers sont les plus mal chaussés...

Écrit par : filou49 | mercredi, 22 juin 2011

Exemple d'une bonne adaptation: Trainspotting de Danny Boyle.

Écrit par : clem. | mercredi, 22 juin 2011

@Arnaud : peut-être que l'explication tient seulement au support ? Le livre, avec ce qu'il laisse comme place à l'imaginaire, et cette satisfaction égoïste d'imaginer décors, personnages et perspectives à travers sa propore petite personne, versus le caractère figé de la pellicule ? Explication à laquelle s'ajoute, me semble-t-il, le professionnalisme du réalisateur, la qualité des acteurs, et évidemment, le budget du film ? Et, s'agissant du Dahlia Noir, il n'y a selon moi aucune discussion possible : le Livre d'Ellroy est un chef d'oeuvre, tandis que le film n'est qu'une soupe saumâtre et incompréhensible.

Écrit par : Mélanie | mercredi, 22 juin 2011

@Emilie : j'aurais tendance à plutôt préférer lire un livre quand j'ai vu le film que l'inverse. Pour reprendre l'exemple de Ne le dis à personne, j'ai bien aimé le livre, et j'ai détesté le film : mou, creux, pas convaincant... L'histoire lue m'a parue bien plus prenante que l'histoire regardée.

Écrit par : Mélanie | mercredi, 22 juin 2011

Définitivement "Et si c'était vrai" parfait navet qui dénature toute l'histoire du bouquin!

En série : Trueblood, rien à voir avec les livres! J'ai arrêté au premier épisode

Écrit par : e-Milou | mercredi, 22 juin 2011

@Clem: ah mais oui!!! Trainspotting je l'avais zappé celui-là!

Écrit par : Noémie | mercredi, 22 juin 2011

ça alors moi j'ai adoré "Ne le dis à personne". Mais j'avoue que je n'avais pas lu le livre...

Écrit par : Marie-Adélaïde | mercredi, 22 juin 2011

Oh my god. Et personne pour parler de Twilight ??? Mais enfin ?

Écrit par : Aliette | mercredi, 22 juin 2011

Aliette, puisque tu en parles, venons-en à la plus grande fraude de l'histoire des adaptations ! J'ai adoré les livres (confessé sur ce blog il y a quelques temps), alors que les films transforment l'histoire en nourriture pour ados écervelées. Help !

Écrit par : Marie-Adélaïde | mercredi, 22 juin 2011

et peau d'ane !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! avec la robe couleur du temps..... et delphine seyrig et sa baguette magique pfttttttttttttttttttt

Écrit par : épouse X | mercredi, 22 juin 2011

à Milou : Définitivement "Et si c'était vrai" parfait navet qui dénature toute l'histoire du bouquin!
non mais ça va pas la tête, sur un blog d'aussi bonne tenue, on ne parle pas des livres de Marc Lévy !

Écrit par : épouse X | mercredi, 22 juin 2011

épouse X, un peu de tenue s'il te plaît ! Où est passé Zézette ?

Et au sujet de "Peau d'âne", je vois ce que tu veux dire...la robe de princesse...tout ça. Tu as raison sûrement, mais Deneuve, je n'ai jamais réussi à l'aimer, elle me glace.

Écrit par : Marie-Adélaïde | mercredi, 22 juin 2011

Dans un tout autre genre (qui parlait d'ouverture d'esprit ? je sais plus ...), Iron man, une belle adaptation ciné de la BD ! Un Robert Downey junior au top de sa forme et de son humour, une Gwyneth également très drôle. Bref, je suis pas trop comics, mais là, version hollywoodienne, j'adore !

Écrit par : Aliette | mercredi, 22 juin 2011

Je n'ai pas aimé l'adaptation d'Un long dimanche de fiançailles au cinéma. Japrisot/Jeunet ... le gouffre est profond !!
Un peu déçue par Elle s'appelait Sarah. J'ai ressenti tellement plus d'émotions en lisant le roman de Tatiana de Rosnay
En revanche, les adaptations de Zabou au ciné m'ont toujours beaucoup séduites ! No et moi de Delphine de Vigan ou encore Je l'aimais d'Anna Gavalda ! voilou :-)

Écrit par : Marinouaustralie | mercredi, 22 juin 2011

Bonjour ! Ah ! Un de mes sujets qui fâchent...^^ J'ai détesté Mange, prie, aime (je l'ai chroniqué à l'envers !) et en général je n'aime pas l'adaptation, sauf rares exceptions. J'ai revu il y a peu "L'insoutenable légèreté de l'être" tiré du livre de Kundera et je ne me souvenais plus que le film était aussi fidèle ! La route de Madison, j'ai aimé aussi mais les exemples sont rares hélas ;)

Écrit par : Asphodèle | mercredi, 22 juin 2011

Marinouasutralie : Ah oui moi aussi j'ai beaucoup aimé les adaptation de Zabou !

Écrit par : Marie-Adélaïde | mercredi, 22 juin 2011

En effet un film est rarement a la hauteur du livre ca reste pour moi un moyen de retrouver un peu le plaisir ressenti pdt la lecture .
Harry Potter c'est clair dans les films il n'y a pas 1/10 des details des bouquins.

Écrit par : Readpocket | jeudi, 23 juin 2011

Il est exceptionnelle votre blogue, rapide, pratique, on l'aime bien, est ce que la réalisation d'un comme blogging est gratuite ?

Écrit par : cote france honduras | dimanche, 15 juin 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu