Avertir le modérateur

vendredi, 29 juillet 2011

Lectures de notre enfance - une journée d'émilie - Domitille de Pressensée

g.p rouge et or,domitille de pressensé,jeunesse,apprentissageQuand nous avons décidé de faire cette série sur les lectures de nos enfances, je me suis demandé de quoi j'allais bien pouvoir vous parler... j'ai tellement de souvenirs liés aux livres! Comme quoi c'est important de lire des histoires aux enfants, ils s'en rappellent encore 30 ans après.

Je me souviens donc avec détails d'une journée d'émilie. Je l'ai ressorti de ma bibliothèque pour vous montrer, photos à l'appui, que c'est l'un des albums sur lesquels j'ai appris à lire. Chaque mot reconnu était consciencieusement entouré jusqu'à ce que je comprenne l'ensemble de la phrase. Les histoires sont particulièrement simples et tout est écrit en lettres minuscules pour plus de compréhension. Et ça fonctionne!! Je trouvais émilie et ses petits copains tellement mignons... Je me demande si elle a encore des adeptes aujourd'hui...

IMG_0452.JPG

Écrit par Noémie dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : g.p rouge et or, domitille de pressensé, jeunesse, apprentissage |

lundi, 25 juillet 2011

Lectures de notre enfance – Le Grand livre de Sarah Kay - Sarah Kay

Avant même de savoir que "m" et "a" font "ma", je restais de longues heures à contempler les jolies tenues du Grand Livre de Sarah Kay. Ces illustrations, naïves et romantiques, ont non seulement établi les prémices de ma passion pour les vêtements, mais aussi défini l'univers de prédilection de mes premières lectures.

LE GRAND LIVRE DE SARAK KAY.jpg

Écrit par Tamara Writes dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : sarah kay, hemma, romantique, naïf |

vendredi, 22 juillet 2011

Lectures de notre enfance - Martine, petit rat de l’Opéra – Gilbert Delahaye, Marcel Marlier

martine.jpgInconditionnelle de la série, il en est pourtant un qui surpasse tous les autres : Martine petit rat de l'opéra est un chef-d'œuvre, un bijou pour petites filles.

Je ne sais pas dater le moment où l'on m'a offert cet album, je sais juste que, lorsque j'ai enfin su lire seule, les pages étaient toutes cornées à force d'avoir été tournées et retournées : pas un tutu que je n'avais scrupuleusement détaillé, pas une paire de pointes que je n'avais précisément étudiée, et pas un chignon que je n'avais vainement tenté...

Je pense que c'est la magie des illustrations de ce livre, à la fois raffinées et surannées, qui m'a donné envie d'apprendre la danse classique, ce que j'ai fait dès le CP et pendant près de six ans (jusqu'à ce que, du haut de mes 12 ans, je me trouve bien trop mature pour porter tutus et chaussons roses...).

Écrit par Mélanie dans BD, Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : éditions casterman, martine, ballerine, enfance, fillette, danse classique |

mercredi, 20 juillet 2011

Les Lectrices et le Bac français

notes-bac-francais.jpgParce que la lectrice est un tant soit peu instruite, elle a été au lycée (plus ou moins assidûment) où elle a appris le français. Mais parce que le goût de la lecture s'apprend et se travaille, elle n'a pas lu Kant en CM2. N'étant évidemment pas scientifique (le ciel nous en préserve !), elle est plutôt littéraire et a  donc subi l'angoisse du bac français qui, avec son coefficient 56, donne une bonne indication de ce à quoi elle pourra prétendre au bac-tout-court d'abord, et dans la vie ensuite (en tout cas d'après ses parents)... Retour sur le meilleur, mais surtout le pire, de nos bac français :

- Marie-Adélaïde : le bac français, c'est un peu l'échec de ma vie, la désillusion. De 1ère de la classe à l'oral et à l'écrit, je suis passée bonne dernière le jour J. Aïe ! J'avais eu un poème de Baudelaire à l'oral (A une passante) et une dissertation sur Electre à l'écrit. Et pourtant j'aime la poésie, et pourtant je suis helléniste. Comme tout souvenir douloureux, mon cerveau l'a enfoui dans les tréfonds de ma mémoire (jusqu'à aujourd'hui, merci les filles !!). Mais par contre, j'avoue avoir un souvenir intacte du physique de mon examinatrice (sosie de Mireille Dumas), alors si je la croise dans la rue...

lagardeetmichard.jpg- Mélanie : traumatisée par les auteurs classiques dès la sixième, je n'ai jamais réussi à finir un roman de Balzac (La peau de chagrin représentant la quintessence de ma haine - déclinante - du clacissisme littéraire) et je n'ai jamais lu Zola ou Stendhal, pourtant réputés abordables, sans parler, évidemment, de Corneille ou de Racine. C'est donc avec l'angoisse chevillée au corps que je suis arrivée devant l'examinateur à mon oral du bac français, pour lui présenter une liste d'un million de textes que je n'avais quasiment pas lus... Hantise suprême : ce poème incompréhensible (par moi en tout cas) de Mallarmé dont je me rappelle, plus de 15 ans après, ces deux vers qui n'ont toujours aucun sens : "Ses purs ongles très hauts dédiant leur onyx" et "Abolis bibelots d'inanité sonore"... Une histoire de sphinx et de résurrection paraît-il... Anyway, j'ai passablement sauvé les meubles avec un extrait du Misanthrope, ce qui m'a valu un médiocre 11, lequel ne m'a que très peu aidée face à ma dissert' de philo (coefficient 157...) en terminale. Mais ça c'est une autre histoire.

- Noémie : je n'ai pas un mauvais souvenir du bac de français... je ne me rappelle pas de mes notes, juste qu'elles n'étaient pas trop pourries (mon plus gros échec a été l'année suivante un 8/20 en éco coeff 9 ;-)) ! Je ne me souviens absolument pas du sujet à l'écrit (sauf que j'ai forcément pris le commentaire composé car j'étais nulle en dissertation), par contre, à l'oral j'ai été interrogée sur La chevelure des Fleurs du mal de Baudelaire. Et Baudelaire était pour moi assez subversif pour que je puisse m'y intéresser, ça s'est donc plutôt bien passé !

- Tamara : comme Marie-Adélaïde, le bac français symbolise le premier échec de ma vie : 14 à l'oral (peut mieux faire) et 7 à l'écrit (jamais je n'étais descendue en-dessous de 13)... Cette épreuve m'a condamnée à me présenter au bac avec 1 point de retard. Honte suprême, déshonneur sans égal... Mon subconscient s'est chargé de vider mon esprit du moindre souvenir relatif à cette déception.

Et vous, quels sujets et textes aviez-vous eus ?

Écrit par Mélanie dans Nos vies de Lectrices | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : bac français, examen, baccalauréat |

lundi, 18 juillet 2011

Lectures de notre enfance - Grands contes célèbres

IMG_0569.JPGPour vous accompagner pendant l'été (repos ? déconnection ? voyage ?) nous mettons entre parenthèses nos publications habituelles et vous proposons une jolie série sur les lectures qui ont marqué notre enfance.

Ainsi, chacune à notre tour, nous allons vous parler brièvement de ces livres qui nous ont donné le goût de la lecture.

Je commence avec un grand classique, mais non moins remarquable par la qualité de ses illustrations (qui ont beaucoup fait pour mon imaginaire !) : Grands contes célèbres aux éditions Nathan, illustrés par Annie-Claude Martin (1987).

On y retrouve une sélection de 9 contes des frères Grimm, de Perrault ou d'Andersen.

La magie est intacte. J'ai découvert La Belle et la bêteLe Chat bottéCendrillonRiquet à la houppe ou encore La Princesse sur un petit pois dans cette édition que je conserve précieusement dans ma bibliothèque en attendant d'en faire profiter mes enfants... Il est d'ailleurs grand temps que je les y initie !

Pour le plaisir des yeux et de l'esprit, voici un extrait des illustrations de cette édition (à gauche La Princesse sur un petit pois et à droite, Le Chat botté) :

IMG_0570.JPGIMG_0572.JPG

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Fantastique, Littérature classique, Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nathan, contes, grimm, andersen, perrault, contes de fées, enfance |

vendredi, 15 juillet 2011

Moonlight Mile – Dennis Lehane

Moonlight Mile.jpgPardonnez ma grossièreté mais putain ! Presque dix ans que j’attendais le retour du duo de détectives Kenzie-Gennaro, précisément depuis que j’ai refermé Un dernier verre avant la guerre (top 3 des meilleurs polars I have ever read, et le plus réussi – selon moi – des aventures de ce duo de détectives privés qui opère dans les noirceurs du Boston d’aujourd’hui…). Certes, dans l’intervalle, je me suis délectée de Shutter Island ou Mystic River, absolument incroyables, mais auxquels manquait le sel de cette équipe de choc. C’est donc avec une impatience incontrôlable que j’ai attaqué Moonlight Mile. Comme quoi, il faut toujours se contrôler… Autant dire que la déception est sévère.

Alors oui, le tandem Kenzie-Gennaro est toujours là mais, embourgeoisé et désabusé après avoir enfanté, il est devenu lisse, prévisible et moralisateur. Déception numéro 1.

Si j’étais prête à pardonner à l’auteur la ferveur vieillissante de Pat et Angie, c’est parce que j’étais certaine de trouver dans leurs nouvelles aventures le génie de l’intrigue et le talent de conteur qui caractérisent Dennis Lehane. Mais, là aussi, si l’on retrouve bien le « style Lehane », il ne sert ici qu’une histoire inaboutie de disparition et peu crédible de mafia russe, dont l’épilogue confine au grotesque, de surcroît mâtiné de précipitation. Déception numéro 2.

L’addition de ces deux déceptions donne un livre que j’aurais préféré ne pas lire, afin que Dennis Lehane reste à mes yeux l’un des plus grands auteurs de polars de ces vingt dernières années. Avec le recul, peut-être que le fait que Moonlight Mile soit la suite de Gone baby gone, qui est loin d’être le meilleur opus des enquêtes de Patrick Kenzie et Angela Gennaro, aurait dû m’alerter…

Écrit par Mélanie dans Littérature étrangère, Thriller | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : dennis lehane, rivages, thriller, mafia, enquête, enlèvement |

mercredi, 13 juillet 2011

Alors, cet After Work, c'était comment ?

Un vrai plaisir ! (oh que oui)

Nos jolis talons étaient de sortie (n'est ce pas Mélanie) pour vous accueillir jeudi dernier au Yono. Mettre enfin un visage derrière vos noms ou pseudos, quelle joie !

C'était aussi pour nous l'occasion de vous montrer nos 4 frimousses, badgées comme il se devait.

photo_billet_after_work_1.png
Marie-Adélaïde, Mélanie, Noémie et Tamara.

Mais aussi de :

-   Marie-Adélaïde : mettre en œuvre mes compétences de GO, avec option Arts plastiques (oh mais quel beau flyer ! mais quel beau logo !)  

-  Tamara :
jouer les inspectrices des travaux finis et constater que les tomates cerises ont plus de succès que les bonbons !

-   Mélanie : d'une part, de persister avec mes Converses-and-the-city, mais blanches pour faire ressortir mon bronzage et d'autre part, de mettre ENFIN un visage sur des noms qui n'avaient jusqu'alors que la forme de photos volées sur Facebook...

Noémie : d'admirer les talents d'infographiste de Marie-Adélaïde, les chaussures de Tamara, le bronzage de Mélanie (ggrrrr je suis jalouse) et d'enfin pourvoir mettre un visage sur des noms !

 

logo_pour_le_billet_after_work.png

Le buffet bonbons a été dévasté (je maintiens ! Pour une veille de vacances en maillots, quel succès pour les sucreries :D), et l'Open bar de livres vidé. Opération à répéter. D'ailleurs la prochaine fois, nous vous proposerons d'arriver chacun avec un livre à échanger.

Belle affluence de blogueurs littéraires ou professionnels du livre, avec (sans ordre d'importance) : Livre de Poche, La Bouquineuse boulimique, Les Hommes littéraires, Willem Heremans, Readpocket, Babelio... mais aussi Paris secret, La souris grise, Petits écrans, MediasportsPromenade d'une fleur urbaine, Happy Fannie... Et puis bien sûr des lecteurs non blogueurs, et nos amis fidèles supporters de cette aventure. Je pense spécialement à l'équipe de Waïèmeciay, venue en nombre !

Merci à tous d'avoir répondu présents. Et pour ceux qui n'ont pu se déplacer pour cette première édition, rendez-vous à l'automne prochain !

Et oui, on pense déjà à fêter nos 1 an en novembre...

Les PHOTOS sont visibles ici : Page Facebook des Lectrices and the City

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Nos vies de Lectrices | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : after work, soirée, blogs, rencontre |

lundi, 11 juillet 2011

Bobos de merde - Benoît Daragon et Bixente Barnetche

bobo-409x600.jpgBobos de merde c'est à l'origine un chouette blog créé par Benoît Daragon et Bixente Barnetche. Une éditrice bien inspirée leur a permis d'en faire un livre et j'avoue que c'est plutôt une réussite.

Le récit alterne les points de vue de Benoît, journaliste parisien bobo de souche et Bixente, bobo en devenir, tout juste arrivé de la côte basque. La chronique de leurs vies parisiennes permet une sorte d'étude sociologique des « bohèmes bourgeois ». Tout y passe, les bobos et la culture (vive Technikart et Benjamin Biolay), la politique (écolos mais pas trop), la mode (The Kooples et le vintage )... C'est forcément par moments un peu cliché, mais c'est souvent bien vu !

J'ai commencé la lecture en me disant que j'allais bien rire sur le dos de ces nouveaux yuppies, parce que vous vous en doutez bien, je ne suis pas du tout une bobo. Mais avec mon panier bio hebdo, mon abonnement vélib, mon intérêt pour les vernissages de toutes sortes... J'ai eu comme un doute...

A emporter dans votre valise, ça fera un excellent roman de vacances.

Écrit par Noémie dans Littérature française | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : bobos, éditions privé, paris, blog |

vendredi, 08 juillet 2011

Le Top 4 du mois de juin 2011

lendemain de fete.jpg
A peine remises de notre After Work d'hier (merci à tous, c'était top !! Photos bientôt disponibles...), nous revoici au boulot pour vous présenter notre top 4 du mois.

Grand écart une fois de plus avec un mix de classique, de prix Nobel, de bédénovela et de premier roman. A vous de jouer :

 

Tamara

Les Autres gens - Thomas Cadène

 

Marie-Adélaïde

La Vie commence à 20h10 - Thomas Raphaël

 

Noémie

William & Mary suivi de Gelée Royale - Roald Dahl

 

Mélanie

Tours et détours de la vilaine fille - Mario Vargas Llosa

 

Maintenant, préparons nos lectures de vacances... (J - très bientôt). Des suggestions ?

 

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans 1, 2, 3, 4 : Coups de coeur ! | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : top, best of, thomas cadène, thomas raphaël, roald dahl, mario vargas llosa |

mercredi, 06 juillet 2011

Rappel : l'After Work c'est demain soir

After work teaser.jpg

 

Lectrices and the City on the rock !


N'oubliez pas, demain 7 juillet à 20h au Yono (37 rue vieille du Temple, 75004), notre rencontre "IRL" (in real life).


On vous attend !

 

RSVP ici : AFTER WORK LECTRICES AND THE CITY

Pour mémoire, voici l'invitation initiale.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Nos vies de Lectrices | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : after work, irl, rencontre, lectrices, soirée |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu