Avertir le modérateur

mercredi, 30 novembre 2011

Chronique d’une mort annoncée – Gabriel Garcia Marquez (J-2 !)

Petite pause dans le marathon des pastiches, pour reparler de ce qui nous anime : les livres ! Nous en profitons d'ailleurs pour remercier tous nos lecteurs qui nous ont envoyé des poèmes et pastiches en l'honneur de cette semaine un peu particulière. 

livre de poche,colombie,assassinat,fatalité,honneur

Mais comment diable est-il possible que les frères Vicario soient parvenus à assassiner leur ami Santiago Nasar alors que tout leur petit village était au courant de leur dessein ? Comment se fait-il qu’aucune des nombreuses personnes qu’ils ont croisées ce matin là n’ait réussi à les dissuader, de gré ou de force, de mettre à exécution leur funeste projet ?

C’est autour de ces questions que Gabriel Garcia Marquez dresse lentement la toile de son intrigue, dont la fatalité de l’issue est connue dès les premières phrases de cette incroyable nouvelle. Et c’est bien ce qui fait l’immense talent de l’auteur : alors que le lecteur sait d’emblée que Santiago Nasar va mourir, il se met, page après page, à espérer pouvoir modifier le dénouement de l’histoire.

Avec Chronique d’une mort annoncée, récit d’autant plus dense qu’il est court, où l’honneur et la fatalité sont érigés au rang de préceptes quasi-divins, Gabriel Garcia Marquez (qui n’avait pas encore reçu le prix Nobel de littérature) démontre la force de son talent, qui éclatera aux yeux de tous avec Cent ans de solitude.

Et pour nous soutenir au Grand prix des blogueuses ELLE 2011, une seule adresse : http://www.elle.fr/Site/Grand-Prix-des-Blogueuses-ELLE-20...

Écrit par Mélanie dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : livre de poche, colombie, assassinat, fatalité, honneur |

mardi, 29 novembre 2011

Le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 en poèmes et en chansons J-3

Maintenant ce billet est disponible sur la nouvelle adresse du blog : http://www.lectricesandthecity.fr/le-grand-prix-des-blogu...

 cyrano de bergerac, edmond rostand, tirade du nez, vote, grand prix des blogueuses ELLE

 

lundi, 28 novembre 2011

Le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 en poèmes et en chansons J-4

Maintenant ce billet est disponible sur la nouvelle adresse du blog : http://www.lectricesandthecity.fr/grand-prix-des-blogueus...

victor hugo, pastiche, blog, poésie, grand prix des blogueuses elle


dimanche, 27 novembre 2011

Le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 en poèmes et en chansons J-5

Maintenant ce billet est disponible sur la nouvelle adresse du blog :  http://www.lectricesandthecity.fr/grand-prix-blogueuses-e...

 john lennon,imagine,pastiche,blog,lectrices,grand prix des blogueuses elle 2011

samedi, 26 novembre 2011

Le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 en poèmes et en chansons J-6

Aujourd'hui c'est Verlaine qui nous soutient au Grand prix des blogueuses ELLE 2011, merci à lui, et merci à vous pour vos votes quotidiens !

 verlaine,pastiche,grand prix,concours,elle,blog

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant


D’un lecteur inconnu, et qui vote, et que j'aime


Et qui est, chaque jour, et tout à fait le même


Et parfois même un autre, et vote et me comprend.



 

Parce qu’il me comprend, mon score, transparent


Par lui seul et ses pairs cesse d'être un problème,


Oui, par eux seuls - et le compteur du site même, 


ELLE seule le sait rafraîchir -, en votant.



 

Est-il tweet, post ou surf ? Sans mes stats, je l'ignore.


Son pseudo? Je soutiens qu'il est fou ; je l’honore 


Comme ceux du fanclub que Facebook m’amena.



 

Son regard est merveille, en plus des pages vues,


Et, par sa voix, quotidienne, loyale on a


L'inflexion des votes chers qui sont venus.

 

Et demain, John Lennon is back to life just for us !

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Challenges, concours & Tags, Nos vies de Lectrices, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : verlaine, pastiche, grand prix, concours, elle, blog |

vendredi, 25 novembre 2011

Le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 en poèmes et en chansons J-7

Maintenant ce billet est disponible sur la nouvelle adresse du blog : http://www.lectricesandthecity.fr/le-grand-prix-des-blogu...

jean-jacques-goldman.jpg

jeudi, 24 novembre 2011

Le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 en poèmes et en chansons J-8

A partir d'aujourd'hui et chaque jour jusqu'à la clôture des votes du Grand prix des blogueuses ELLE 2011, nous vous proposons un poème ou une chanson de notre cru.
 concours,grand prix,blogueuses,elle,lectrices,vote
Et c'est parti !!
 
Au Grand Prix 2011 des Blogueuses chez ELLE,
Toi lecteur bien aimé, notre surfeur fidèle,
 
En jurant sur le blog de n’être pas volage,
Pour nous donner la foi, nous redonner des ailes
Et gagner le cœur d’ELLE, briller en pleine page !
 
« Ses purs ongles très haut » - vernis comme il se doit -
« Maint rêve vespéral » de Prix et de butin,
 
Ta Lectrice se ronge et de douleur ondoie.
 
 
 

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Challenges, concours & Tags, Nos vies de Lectrices, Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concours, grand prix, blogueuses, elle, lectrices, vote |

mercredi, 23 novembre 2011

Grand prix des blogueuses ELLE 2011 : soutenez Lectrices and the City !

Nous sommes toutes les 4 très heureuses d'avoir été choisies pour figurer dans la sélection des 10 blogs littéraires du Grand prix des blogueuses ELLE 2011.

Il s'agit à présent d'un concours basé sur le vote des internautes, c'est à dire VOUS. Notre victoire va donc dépendre de votre mobilisation !

Pour cela, vous pouvez voter sur le lien suivant tous les jours jusqu'au 2 décembre minuit : http://www.elle.fr/Site/Grand-Prix-des-Blogueuses-ELLE-2011/(blog)/lectrices-and-the-city

Après avoir voté vous recevrez un mail de la rédaction du magazine ELLE qui va vous demander de confirmer votre vote en cliquant sur un lien. Faites-le, surtout. Et souvenez-vous, chacun peut voter 1 fois par jour !

Avec un peu de chance et beaucoup de votes, le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 va compter avec les Lectrices and the City !

lundi, 21 novembre 2011

La Délicatesse - David Foenkinos

david foenkinos, folio, amour, résilience, drame,Marie-Adélaïde et Mélanie : deux visions opposées d'une même lecture ?

Les impressions de Marie-Adélaïde :

Un joli titre pour un joli livre décevant.

À vrai dire je suis un peu perplexe. La Délicatesse m'a été conseillé par un libraire, ma bibliothécaire, des blogs, des amis... sans parler des prix qu'il a reçus. Mais je ne vois pas vraiment ce qu'on lui trouve.

Il se lit facilement, ce qui est loin d'être un défaut. Il est d'ailleurs joliment écrit. L'histoire est charmante, parfois triste, et les personnages de Nathalie et Markus sont même assez attachants. Mais je n'ai pas senti le souffle auquel je m'attendais. David Foenkinos peint des sentiments, des états d'âme, des situations et des interrogations qui m'ont laissée de marbre. Pourtant, le sujet de départ m'a intéressée, il est passionnant humainement (stop, ne comptez pas sur moi pour spoiler !).

Et puis l'histoire a glissé vers un huis clos un peu étriqué, un peu plat. Le moindre geste, le moindre détail est porté aux nues. Et cette répétition est quelque peu fatigante. Chaque seconde est chargée d'une émotion qui reste somme toute assez froide. Même la structuration des chapitres, surprenante au début, lasse.

Pour moi la plus belle partie de ce livre reste son titre, que j'adore. Et la couverture aussi, tiens, bravo Folio.

Les impressions de Mélanie :

J’en avais entendu parler, comme ça, comme tout le monde, sans bien savoir de quoi il retournait vraiment. Je m’y suis intéressée parce que je me trouvais dans une grande surface à laquelle il ne fallait pas trop en demander en termes de choix littéraires. Et aussi parce qu’un bandeau violet qui annonce qu’un livre a été récompensé à dix reprises, ça interpelle forcément. Et puis j’ai lu la quatrième de couverture, que j’ai trouvée parfaite, à la fois tendre et insolite. Du coup j’ai lu le roman, très vite, presque d’une traite.

 J’y ai aimé beaucoup de choses, à commencer par le style inhabituel de l’auteur qui raconte, à travers des chapitres très courts se faisant l’écho des pensées de chacun des protagonistes, la manière dont deux personnes, que tout oppose a priori, vont s’éprendre peu à peu l’une de l’autre. Il y dépeint aussi les réactions d’un entourage pas toujours bienveillant, les drames qui, inévitablement, jalonnent la vie, et la manière que l’on a de les subir puis d’y survivre. Le tout avec beaucoup de pudeur et de délicatesse (ha ha…).

Malgré tout, j’ai quelques réserves qui me conduisent à m’interroger sur un tel engouement public : si le style de l’auteur, aussi fluide qu’original, est très agréable à lire, il peut aussi confiner à la niaiserie, ce qui constitue – de mon point de vue – une erreur lorsque l’on s’attaque à un sujet aussi commun que la-naissance-d’une-histoire-d’amour-qui-permet-de-se remettre-d’un drame… Cette histoire elle-même, par certains aspects, renferme plusieurs clichés et lieux communs qui, même s’ils sont décrits avec douceur et délicatesse (re-ha ha), n’en demeurent pas moins décrédibilisants. Enfin, et surtout, la dernière phrase du roman est ambigüe et prive l’histoire d’une véritable fin. Et je déteste les histoires dont on ne me dit pas quelle est la fin…

J’ai appris aujourd’hui que l’auteur et son frère adaptaient La Délicatesse au cinéma, avec Audrey Tautou dans le rôle principal. La circonspection m’a gagnée : encore une adaptation que je n’irai pas voir ? 

(Et n'oubliez pas de voter pour que notre blog remporte le concours des blogueuses ELLE ! Nous comptons sur vous jusqu'au 2 décembre ! Cliquez ici)

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Littérature française, Prix littéraire | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : david foenkinos, folio, amour, résilience, drame, bestseller |

vendredi, 18 novembre 2011

La dispute - Norbert Landa et Tim Warnes

dispute, tim warnes, mijade, enfant, jeunesse, livre

Petit rappel avant de lire ce billet : vous pouvez voter pour ce blog au concours des blogueuses ELLE !!! (1 fois par jour jusqu'au 2/12)

Rien de plus fondamental que la beauté des illustrations dans un livre pour enfants ! Tout est poésie et simplicité dans celles de Tim Warnes. Le grand format de cette édition les met d'ailleurs très bien en valeur.

Mais ce livre a bien plus que de belles illustrations, il a aussi une histoire touchante et éducative. La Dispute est un livre accessible pour les jeunes enfants tout en étant assez profond. Il met en scène l'amitié d'un ours et d'un lapin, inséparables compagnons... jusqu'au jour où ils découvrent ensemble un objet inconnu qui va les diviser, chacun y voyant son propre reflet, et chacun le voulant pour soi. Le quiproquo s'installe, et avec lui, la distance et la tristesse.

Le manque de l'autre va néanmoins leur faire faire à tous deux le pas nécessaire pour se retrouver et savourer ensemble la vision de leur deux visages réunis.

J'aime beaucoup cette histoire qui montre de façon claire la différence entre ce qui est important et ce qui ne l'est pas. Que vaut-il mieux, avoir raison ou avoir un ami ?

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : mijade, enfant, littérature jeunesse, dispute, éducation, amitié |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu