Avertir le modérateur

vendredi, 07 janvier 2011

Grosse colère - Mireille d'Allancé

grosse colère.gifMon petit chat n°1 a reçu ce livre pour Noël. Et depuis, on le lit tous les jours, à sa demande, plusieurs fois par jour...

Cette courte histoire illustrée est une petite merveille d'éducation au service des parents qui cherchent à gérer les petites crises de leurs enfants, et au service des enfants eux-mêmes qui ne parviennent pas à exprimer ce qu'ils ressentent lorsqu'ils sont en colère.

C'est l'histoire de Robert (4-5 ans j'imagine) qui a passé "une très mauvaise journée" et qui passe ses nerfs sur son papa. Puni dans sa chambre, il va laisser s'exprimer sa colère, une grosse chose rouge qui va abimer tout ce qui lui tombe sous la main. Au fur et à mesure des exactions de "la Chose", Robert va se désolidariser de la colère et lui ordonner de se calmer, pour enfin réparer lui-même les dégâts. En dissociant la colère, qui devient un personnage à part entière, du petit garçon, l'auteure permet aux enfants de mieux appréhender ce qu'ils ressentent. Ils peuvent alors comprendre qu'une même personne n'est pas forcément gentille ou méchante de façon linéaire, mais passe par différentes humeurs qu'il faut savoir maîtriser.

En tous cas, gros succès chez moi, petit chat en redemande. Et chez vous, qu'est ce qui marche ?

Écrit par Tamara Writes dans BD, Littérature jeunesse, Puériculture | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : mireille d'allancé, l'école des loisirs, éducation, enfance, jeunesse |

lundi, 03 janvier 2011

L'Ombre des Romanov - Franck Ferrand

ombre des romanov.jpgUn polar parsemé de références historiques, et ponctué de rencontres aussi sensuelles qu’éphémères… Voilà le cocktail enivrant dont j’ai avalé jusqu’à la dernière des 366 pages sans attraper de gueule de bois.

Tout ce qui brille n’est certes pas d’or et pourtant, dès le prologue j’ai été éblouie par l’éclat de magnifiques joyaux, liés à la célèbre dynastie Romanov et mystérieusement retrouvés par un général nazi… Ma curiosité est piquée à son comble lorsque je découvre, quelques pages plus loin (et plus de soixante ans après la découverte du trésor), que la Reine d’Angleterre arbore l’une des pièces en question, tandis qu’une autre atterrit dans la boîte aux lettres d’un jeune homme, fou de pierres précieuses…

Compte tenu des éléments historiques au cœur de l’intrigue, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au Da Vinci Code. La comparaison s’arrête au genre, puisque L’Ombre des Romanov me semble beaucoup plus accessible et digeste. L’auteur a parfaitement su tisser une trame contemporaine et bien menée, à partir d’un détail précis de l’histoire, sans pour autant se lancer dans une énumération fastidieuse de faits et de dates.

Outre une foule d’éléments précieux sur les Romanov, j’ai surtout appris que depuis 1918, un doute plane sur l’assassinat de la famille impériale de Russie par les bolcheviks. La version officielle veut que la famille entière ait été massacrée. D’autres historiens (peu nombreux) défendent l’idée que les filles du Tsar seraient restées en vie. Inutile de préciser que la version non officielle a servi de point de départ à ce roman.

Je tiens également à noter un dernier aspect qui contribue à l’originalité du récit : le héros est un avocat noir, d’origine américaine (enfin, franco-américaine), ce qui n’est pas banal pour un polar bien français.

Bref, avec tous ces ingrédients, j’imagine parfaitement une adaptation TV de ce roman…

Écrit par Tamara Writes dans Histoire & Politique, Policier | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : franck ferrand, xo editions, famille impériale, russie, énigme, polar, romanov |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu