Avertir le modérateur

mercredi, 16 novembre 2011

Dîner de lectrices au Barlotti

Il ressort des aléas du calendrier, combinés aux impératifs des unes et des autres, et d’un soupçon de spontanéité que le dîner du mois d’octobre s’est tenu peu de temps après celui de septembre. Cette fois-ci, c’est dans l’ambiance intimiste et italianisante du Barlotti que nous nous sommes retrouvées. Au menu : risotto au pecorino, pâtes aux truffes, contrariétés professionnelles et tracas personnels et, bien sûr, littérature !

dîner, lectrices, Barlotti, restaurant

C’est ainsi que, malgré son angine et un emploi du temps surchargé, Noémie va tenter de ne pas accumuler trop de retard. De son côté, Tamara, déjà préoccupée par son déménagement futur, a proposé que l’un des prochains dîners se tienne chez elle, sur son tout nouveau canapé. Marie-Adélaïde, qui fêtait son anniversaire (le calendrier d’anniversaire est chargé en fin d’année chez les Lectrices), dévoilait ses grands projets d’évolution du blog en même temps que ses derniers coups de cœur littéraires. Quant à Mélanie, elle s’est rendu compte au fil de la conversation que ses lectures récentes donneraient lieu à des billets doubles, ses choix récents faisant écho à ceux d’autres Lectrices. Conformisme ?

dîner, lectrices, Barlotti, restaurantdîner, lectrices, Barlotti, restaurant

Les lectrices notent le Barlotti :

- Marie-Adélaïde : 2/5 trop occupée à discuter je n’ai pas vraiment remarqué le cadre, et mon plat était joli mais sans saveur.

- Mélanie : 3/5 parce qu’il n’y a pas grand-chose à dire, ni en vraiment bien, ni en vraiment mal. Si en fait, l’ambiance est vraiment chouette, mais peut-être plus adaptée aux dîners romantiques….

- Noémie : 3/5 me suis pas super régalée. Ambiance chaleureuse mais service froid !

- Tamara : 3/5 parce qu’il manque le coup de cœur et à cause des serveurs qui prennent le client de haut (ils se croient « hype » à travailler place du marché Sain Honoré)

Barlotti : 35 place du marché Saint-Honoré, 75001 Paris – ouvert tous les jours midi et soir

Et sinon, nous sommes en lice pour le grand prix des blogueuses ELLE 2011, catégorie Littérature. Vous pouvez nous soutenir en votant (tous les jours hé hé) sur ce lien!

Écrit par Tamara Writes dans Restaurants | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dîner, lectrices, barlotti, restaurant |

lundi, 14 novembre 2011

Le Gang des mégères inapprivoisées – Tom Sharpe

Je n’ai jamais été (et ne serai jamais) une activiste féministe. Pourtant, je rends hommage à nos aînées qui luttèrent avec acharnement pour l’obtention des nombreuses libertés dont je jouis au quotidien. Et je savoure avec délectation Le Gang des mégères inapprivoisées, dont les héroïnes sont des sortes d’amazones aux méthodes barbares, qui considèrent les représentants de la gente masculine comme de simples objets.

En effet, tout homme qu’il soit, Tom Sharpe a choisi d’écrire sur une famille peu ordinaire dans laquelle les femmes sont reines. Depuis des générations, les Grope exploitent les hommes de mères en filles : d’abord avec des rapports sexuels sous la contrainte (il faut bien assurer une descendance féminine) ; puis en les réduisant à l’esclavage.

Aussi absurde que puisse paraître ce récit, il n’en est pas moins une satire à peine voilée de la société. A travers Le Gang des mégères inapprivoisées, l’auteur ne fait que renverser la réalité, imaginant cette microsociété matriarcale et machiavélique. En tant que femme, je me suis vraiment amusée en lisant cette farce comique, tout en me demandant si toutes les femmes seraient aussi cruelles que les Grope.

Malheureusement, j’ai trouvé la fin très attendue et par conséquent un peu décevante : Tom Sharpe a voulu chasser un naturel qui est revenu au galop.

Tom Sharpe, 10-18, femmes, filles, humour, absurde, famille

Écrit par Tamara Writes dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tom sharpe, 10-18, femmes, filles, humour, absurde, famille |

vendredi, 11 novembre 2011

La Splendeur des Charteris - Stéphanie des Horts

stéphanie des horts,wight,lord,nazisme,angleterreUne lecture très prometteuse qui m'a néanmoins été pénible.

Et pourtant, coup de foudre dans ma librairie pour ce livre ! La couverture (élégance et féminité), et la quatrième de couverture (bien rédigée) m'ont tapé dans l'oeil : les années trente, la décadence, une riche famille anglaise en vacances sur une île, humour noir et nazisme en toile de fond... Je pensais m'amuser follement des dérives d'une famille loufoque.

Que nenni. Humour noir, trop noir ? Décadence, trop décadente ? Absence d'intrigue de fond ? La Splendeur des Charteris m'est apparu sans queue ni tête et mon sentiment dominant en le refermant se résume en un long haussement de sourcil.

On y croise des aristocrates décadents (bon, ça on savait), des pédophiles, des meurtriers en puissance (et d'autres en action), un demi-fantôme, des nazis,  des faux jumeaux fusionnels, un inspecteur chinois, une jeune fille à peine pubère prête à tout pour perdre sa virginité... Tous voyeurs, tous coupables, pas de limite à la surenchère.

On couche, on martyrise, on snobe, on égorge. On se croirait dans une pièce de théâtre (tiens, c'est à creuser...).

Franchement, l'ironie m'a un peu échappée, et j'ai lutté pour le finir. Quel dommage !

Écrit par Tamara Writes dans Humour, Littérature française | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : albin michel, stéphanie des horts, wight, lord, nazisme, angleterre |

lundi, 07 novembre 2011

La Petite grenouille qui avait mal aux oreilles - Voutch

voutchJe suis absolument fan de ce livre !

C'est un hymne au bon sens et à l'écoute de l'autre. On suit une petite grenouille qui a très mal aux oreilles et qui passe la journée de médecins en batraciologues et de grenouillo-oreillistes en pédiatro-grenouillopathes. Personne ne s'estime compétent pour la soigner, "ah mais vous êtes une grenouille", "ah mais vous êtes un enfant", "ah mais je ne suis pas spécialiste", etc. 

Mais personne ne l'a vraiment écoutée parler de son mal. A la fin de la journée la grenouille a toujours très très mal et personne n'a réussi à la soulager, ah ses pauvres oreilles ! 

Quand enfin quelqu'un (vous verrez bien qui...) lui pose la question plus pragmatique "montre moi donc exactement où tu as mal", la petite grenouille désignera finalement ses pieds, engoncés dans des baskets trop petites. Et il aura suffit qu'elle les retire pour ne plus souffrir.

Le bon sens, on a dit ! Et oui, parce qu'il faut parfois se rappeler qu'un enfant reste un enfant et ne pas attendre de lui les connaissances ou les mots d'un adulte.

Cette histoire marche d'ailleurs très bien auprès de mes garçons, pour peu qu'on prenne son rôle de conteur au sérieux (il ne faut pas hésiter à surjouer les "houyouyouye" et autres "ayayaye" !).

Écrit par Tamara Writes dans Humour, Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voutch, circonflexe, enfant, malade, écoute |

vendredi, 04 novembre 2011

Lexi Smart a la mémoire qui flanche – Sophie Kinsella

Sophie Kinsella, Pocket, femme d'affaire, amitié, amour, mémoire, amnésie, famille, travailAuteure rendue célèbre par sa série L’Accro du Shopping, Sophie Kinsella a pourtant écrit une dizaine d’autres romans, dont Lexi Smart a la mémoire qui flanche. Comme souvent avec cet écrivain, l’histoire est drôle et surtout, d’une légèreté déconcertante.

Lexi Smart a la mémoire qui flanche raconte comment Lexi, une Cendrillon un peu « plouc » des temps modernes, se retrouve dans la peau d’une femme d’affaires au corps de rêve, après une chute sur un trottoir glissant… J’en conviens, ce genre d’aventure n’arrive pas à tout le monde. Et tout l’art de la narration de Sophie Kinsella consiste à nous faire croire que notre meilleure copine pourrait-être à la place de Lexi (pour peu que l’on ait une amie pas très jolie et franchement gourde, ce qui n’est pas mon cas).

Une fois encore, le récit manque de profondeur, mais c’est si bon de mettre ses neurones en pause quand elles carburent à plein régime toute la journée au bureau...

mercredi, 02 novembre 2011

Le Top 4 du mois d'octobre 2011

best of littéraire octobre 2011

Bilan en demi-teinte pour ce mois d'octobre. Pas de coup de coeur évident pour chacune d'entre nous, mais tout de même quelques bonne lectures à vous conseiller :

Tamara

Je bosse enfin à la télé - Charlotte Blum

  

Marie-Adélaïde

Et ça vous fait rire ? - Hugleikur Dagsson

 

Noémie

No Impact Man - Colin Beavan

 

Mélanie

Le Troisième secret - Steve Berry

 

Espérons que le mois de novembre sera plus riche en émotions !

Écrit par Tamara Writes dans 1, 2, 3, 4 : Coups de coeur ! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sélection, best of, sonatine, poket, 10-18, l'archipel |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu