Avertir le modérateur

lundi, 21 février 2011

Quai d'Orsay - Blain & Lanzac

quai d'orsay.jpgCes chroniques diplomatiques en BD sont vraiment très réussies.

Y sont croquées les coulisses du ministère des affaires étrangères sous Alexandre Taillard de Vorms, largement inspiré de Dominique de Villepin, que l'on reconnait d'ailleurs immédiatement. L'allure haute, l'oeil rivé à l'horizon, un livre à la main et de la fumée qui sort des oreilles, il est comme le penseur virevoltant autour duquel tous s'affairent (et s'épuisent). 

L'histoire n'a pas d'enjeu particulier. On suit les débuts difficiles d'un jeune conseiller du Ministre, Arthur Vlaminck. Avec lui, on découvre tout ce qui fait de ce ministère un monde à part, avec ses propres codes, où les conseillers se font des crasses car "ici c'est comme ça qu'on fait l'amour, tu verras tu y prendras goût aussi".

Si en soit chaque bulle ou chaque planche ne provoque pas l'admiration immédiate, le style est emphatique, le trait est imagé. Les émotions et sensations des personnages sont palpables. Les dialogues sont bons. On est embarqué !   

Les arcanes de la diplomatie ne me sont pas particulièrement familières, et j'ai un peu eu le sentiment de m'être retrouvée dans la version BD de The West Wing. Tout est en ébullition 24h/24, on enchaine les discours à écrire, les coups bas, les scandales, les nuits blanches, les crises majeures et les blagues vaseuses.

Bref, le tome 2 devrait sortir au printemps, je l'attends.

Un extrait pour l'ambiance :

491925_quai-d-orsay-par-blain-et-lanzac.jpg
Extrait de Quai d'Orsay
© Blain - Lanzac - Dargaud

lundi, 31 janvier 2011

Éloge de la cellulite et autre disgrâces - Dominique Dyens

dominique dyens.jpgSept histoires déroutantes, dérangeantes, ambiguës et drôles.

Ce recueil de nouvelles semble exclusivement destiné aux femmes. D'ailleurs le titre et la couverture annoncent la couleur : rose !

On y croise une galerie de portraits auxquels on n'a pas vraiment le temps de s'attacher, mais qui nous plongent totalement dans leur univers. Avec un ton parfois désabusé ("Eloge de la cellulite"), excentrique ("La vengeance de Clarissa") ou encore revendicatif ("La ménagère de moins de cinquante ans").

Dominique Dyens a créé un monde parallèle où ses nouvelles se répondent les unes aux autres. Un personnage croisé dans une nouvelle devient le héros principal de la suivante et on retrouve quelques inventions croustillantes comme les MCFR dans plusieurs histoires. Ah ! les MCFR, maison closes pour femmes respectables...

Je ne suis pas sortie indemne de la lecture de "La soumission de Marie", cette épouse docile qui se prostitue pour faire signer un client de son mari. A chaque page on imagine la version filmée. Tout y est très, disons...visuel. J'ai d'ailleurs frôlé la scène de ménage tant j'étais énervée, retournée après l'avoir lue.

J'ai finalement moins aimé les deux premières nouvelles qui font directement appel aux stéréotypes féminins (chirurgie esthétique vs ménagère), mais les suivantes m'ont beaucoup plu !

Ma préférée reste "Noces de verre", une histoire top avec une chute top. Je n'en dirai pas plus au risque de gâcher votre lecture !

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Humour, Littérature française, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dominique dyens, héloïse d'ormesson, amour, femmes, chick lit |

vendredi, 28 janvier 2011

Dessine-moi un Parisien – Olivier Magny

Dessine-moi_un_Parisien.jpgUn livre sympa. Non, vraiment, j’ai a-do-ré ! Je l’ai dévoré dans le train, sur le trajet d’un p’tit week-end à Londres la semaine dernière. On a croisé quelques beaufs dans l’Eurostar : tu sais du genre à porter des chaussettes blanches… Certainement des américains ! Mais on a bien kiffé notre séjour : trop sympa ! En revanche, depuis notre retour, je suis crevée... Je passe te voir demain soir, si tu veux ? OK, mais je rentre pas tard, hein ? Je ferai un saut au Monop, histoire d’acheter une bouteille et des petites choses à grignoter pour un p’tit apéro entre filles. Et sinon, t’as vu quoi récemment ? Basquiat au Grand Palais ? Mouais… Non, j’ai pas eu le temps de passer. Ça se termine quand ?...

Et je pourrais continuer des heures durant à « parler parisien », comme le raconte Olivier Magny dans Dessine-moi un Parisien. Car chacun des portraits qu’il dresse sonne tellement juste, que j’ai souvent eu l’impression de m’entendre. Je suis même allée jusqu’à me demander si l’auteur n’était pas un ami… La conclusion : j’ai beaucoup ri, mais… nous, parisiens, sommes vraiment insupportables et pitoyables. J’ose espérer que c’est ce qui fait notre charme !

Écrit par Tamara Writes dans Humour | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : olivier, magny, 10-18, paris, parisiens, prétentieux, autodérision |

lundi, 17 janvier 2011

Cadavre exquis - Pénélope Bagieu

cadavre-exquis-penelope-bagieu2.jpgJ'avais un peu déserté les rayons BD ces dernières années, mais 2011 promet un retour en force ! Après les Joséphine, je viens donc de m'offrir le petit dernier de Pénélope Bagieu.

L'humour et l'ironie, qui sont vraiment sa marque de fabrique, se font ici plus subtils. Cela m'a d'ailleurs un peu déroutée au départ, j'attendais de retrouver ce que je connaissais d'elle (et de son blog notamment). Mais non, il s'agit bien là d'une création à part entière, avec son existence propre.

L'intrigue se déroule en huis clos, dans l'appartement d'un écrivain en mal d'inspiration. La jolie mais paumée Zoé va lui insuffler la vie qui lui manquait, comme lui même va apporter à la jeune fille la sécurité qui lui faisait défaut. Mais tout n'est pas si simple, et un secret va être dévoilé...

On s'amuse bien à lire ce récit, mais encore plus à le relire en réalité. J'affectionne particulièrement le trait de la dessinatrice, qui exprime tellement sans avoir forcément besoin de mettre des bulles. Elle a le sens de "la situation". Bref, un bon achat, et une bonne BD à ressortir avec un thé les jours de pluie.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour, Policier | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : pénélope bagieu, joséphine, dessinateur, humour, paris, écrivain, bayou, gallimard |

lundi, 29 novembre 2010

Le Grand livre des Monty Python - Préface de Pierre-François Martin-Laval

Monty Python.jpgAu diable la bienséance, la crise, la grisaille et le politiquement correct !

Le Grand livre des Monty Python nous plonge dans l'univers déjanté du célèbre sextuor comique so british. Les sketchs se succèdent au fil des pages et des images remontent à ma mémoire : le perroquet mort, les génériques psychédéliques, la plus grande compétition de crétins aristocrates au monde, le comptable dompteur, l'entretien d'embauche.... Que des petits bijoux d'humour grinçant, très très second degré.

Ce "best of" me semble néanmoins destiné aux initiés qui y prendront plus de plaisir. Pour découvrir les Monty Python la première fois il vaudrait mieux commencer par regarder quelques épisodes de leur série Flying Circus ou un de leur film (Sacré Graal ou La vie de Brian, tellement drôles...). Leur imaginaire surréaliste et absurde est en effet tellement visuel qu'il est un peu réducteur de le plaquer sur papier.

And, by the way, à bon entendeur, I don't like "spam" !

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Humour, Loisirs & culture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : monty python, pierre-françois martin-laval, le cherche midi, humour, flying circus, british |

samedi, 25 septembre 2010

Joséphine 3, change de camp - Pénélope Bagieu

Ce billet est désormais disponible sur la nouvelle adresse du blog : http://www.lectricesandthecity.fr/josephine-3-change-de-c...josephine-3.jpg

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pénélope bagieu, jean-claude gawsewitch editeur, femmes, humour |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu