Avertir le modérateur

lundi, 20 février 2012

Pour découvrir "Sophie à Cannes"...

... rendez-vous sur le site officiel de Lectrices and the City !

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Littérature française | Lien permanent | Commentaires (0) |

lundi, 05 décembre 2011

Shoe Addicts – Beth Harbison

Beth Harbison, Pocket, chaussures, addiction, accro, amies, amitié, femmesJ’ai beaucoup hésité avant de rédiger un billet sur ce livre, tant je l’ai trouvé dénué d’intérêt. Comment accrocher quand l’histoire n’a aucune aspérité ?

En effet, prenez une accro aux chaussures surendettée. Pour continuer à vivre sa passion sans dépenser, elle fonde un club où le troc est de rigueur. Trois autres femmes la rejoignent avec leur lot d’intrigues parallèles à peine intéressantes… Ajouter à cela un humour en filigrane et un style très scolaire…

Bref, Shoe Addicts m’a ennuyée et ce premier roman de Beth Harbison est le dernier que je lirai.

Ma seule satisfaction : le livre était offert pour l’achat de 2 livres dans la collection Pocket !

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : beth harbison, pocket, chaussures, addiction, accro, amies, amitié, femmes |

vendredi, 04 novembre 2011

Lexi Smart a la mémoire qui flanche – Sophie Kinsella

Sophie Kinsella, Pocket, femme d'affaire, amitié, amour, mémoire, amnésie, famille, travailAuteure rendue célèbre par sa série L’Accro du Shopping, Sophie Kinsella a pourtant écrit une dizaine d’autres romans, dont Lexi Smart a la mémoire qui flanche. Comme souvent avec cet écrivain, l’histoire est drôle et surtout, d’une légèreté déconcertante.

Lexi Smart a la mémoire qui flanche raconte comment Lexi, une Cendrillon un peu « plouc » des temps modernes, se retrouve dans la peau d’une femme d’affaires au corps de rêve, après une chute sur un trottoir glissant… J’en conviens, ce genre d’aventure n’arrive pas à tout le monde. Et tout l’art de la narration de Sophie Kinsella consiste à nous faire croire que notre meilleure copine pourrait-être à la place de Lexi (pour peu que l’on ait une amie pas très jolie et franchement gourde, ce qui n’est pas mon cas).

Une fois encore, le récit manque de profondeur, mais c’est si bon de mettre ses neurones en pause quand elles carburent à plein régime toute la journée au bureau...

lundi, 24 octobre 2011

Je Bosse enfin à la télé – Charlotte Blum

Charlotte Blum, L’Archipel, travail, télé, humour, blog, show-business, ParisDès qu’il s’agit de chick lit, je fonce toujours tête la première : ces livres réveillent la femme superficielle qui sommeille (à peine) en moi. Si en plus l’histoire se déroule dans l’univers de la télévision (monde qui m’est oh combien familier), je jubile d’avance. Mais parfois, l’enthousiasme retombe, comme avec Je Bosse enfin à la télé.

Alors oui, l’histoire est drôle. Oui, j’ai reconnu de nombreuses situations humiliantes ou hilarantes dans lesquelles se retrouve Marion, l’héroïne. Oui, les personnages m’ont tous rappelé d’anciens collègues de l’époque où je bossais en télé. Et pourtant, non, je n’ai pas adoré.

Le premier livre de Charlotte Blum est divertissant, mais pas culte. Peut-être une écriture qui n’est pas encore arrivée à maturité. Ou un ton « blog » encore trop prononcé… Il manque un tout petit quelque chose pour inscrire ce roman dans mes coups de cœur de littérature pour midinette.

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Littérature française | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : charlotte blum, l’archipel, travail, télé, humour, blog, show-business, paris |

vendredi, 23 septembre 2011

Lipstick Jungle - Candace Bushnell

Livre de poche, Candace Bushnell, femme, pouvoir, argent, amourDu fin fond de ma campagne vendéenne, alors que ma seule préoccupation était de savoir si le temps me permettrait d’aller à la plage, j’ai lu Lipstick Jungle

J’étais en vacances, je voulais une lecture facile… ça a été le cas. Le style de Candace Bushnell est efficace, on tourne les pages sans aucune difficulté.

Mais bon… Je n’ai pas du tout accroché avec l’intrigue : en gros, la vie de Nico, Wendy et Victory, trois new-yorkaises parmi les 50 femmes les plus puissantes de New-York. Et les pauvres chéries sont tellement riches que ça en devient difficile avec les hommes… Wendy a un mari trop intéressé. Victory trouve un mec plus fortuné qu’elle, et vous comprendrez bien que c’est compliqué à gérer. Nico a un jeune amant, ce qui lui pose des problèmes existentiels (tromper c’est vraiment pas bien, surtout avec plus jeune que soi). Un questionnement moral qu’elle n’a plus du tout dès qu’il s’agit de travail, puisqu’elle écrase tout ce qui bouge (surtout des hommes) pour pouvoir gravir les échelons.

Loin de moi l’idée de remettre en cause le « girl power » mais j’ai trouvé ça cliché et superficiel. Je suis vraiment passée à coté de ce roman. Ces histoires de nanas quadragénaires m’ont vite saoulée, presque irritée. Comme quoi, en vacances, la « chick lit » n’est pas forcément une valeur sûre.

Écrit par Noémie dans Chick Lit', Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : livre de poche, candace bushnell, femme, pouvoir, argent, amour, new-york |

lundi, 16 mai 2011

Mini-Accro du shopping – Sophie Kinsella

Mini accro du shopping.jpgMon salaire ne me permet pas d’acheter les articles qui me plaisent, à savoir les vêtements de luxe. J’en conclus que c’est par pure jalousie que, jusqu’à présent, je n’avais jamais lu aucun des livres de Sophie Kinsella (en particulier ceux dont le titre mentionne les termes « accro du shopping »).

9 ans et 5 ouvrages se sont écoulés depuis le premier opus des aventures de Becky (la fameuse accro au shopping), avant que j’ose jeter un œil sur le plus récent volet de sa vie. Et là, je regrette de ne pas avoir cédé plus tôt à la tentation.

Mini-Accro du shopping, ce sont des pages de détente à l’état pur. Une sorte de catalogue de mode à feuilleter tranquillement dès qu’on trouve un instant. On se relaxe, on verse une tasse de thé, puis on se concentre pour imaginer la tenue que porte Becky ou celle qu’elle rêve d’acquérir. On critique mentalement ses (rares) « fashion faux-pas » et surtout, on se pâme d’admiration devant son chic inébranlable.

Et comme Becky n’est pas du tout superficielle (juste une femme qui aime être bien mise), on ne s’étonne pas que sa fille de deux ans connaisse déjà le nom des plus grandes marques. Et puis on partage son désir de vouloir organiser une fête grandiose pour l’anniversaire de son mari. Surtout si la crise économique vient de déferler sur la planète et que chacun s’emploie à faire des économies…

Amatrices de futilités, ce livre est fait pour vous. Jamais je n’ai partagé les problèmes vestimentaires d’une héroïne de roman : il faut une première fois à tout.

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sophie kinsella, belfond, shopping, accro, mode, vêtements, luxe |

lundi, 24 janvier 2011

Le Secret – Megan Hart

Le Secret.jpgCe qui devait arriver arriva… Certains penseront qu’il vaut mieux tard que jamais, puisque j’ai attendu d’avoir plus de trente ans pour lire mon premier livre de la célèbre maison Harlequin.

Au départ, j’entamais une démarche toute professionnelle, afin de comprendre pour quelles raisons les « livres rouges » et leurs récits à l’eau de rose se vendaient en millions d’exemplaires dans le monde entier.

Avant de sélectionner mon roman, j’ai dans un premier temps étudié le site Internet d’Harlequin. J’ai découvert qu’il existait une dizaine de collections différentes, chacune correspondant à un style différent : roman historique, paranormal, univers médical, fantastique, thriller, etc. Du coup, quitte à faire mon éducation « harlequinesque », j’ai opté pour un genre qui m’est peu familier. Ainsi, Le Secret de Megan Hart, appartient à la collection Spicy, celle des romans érotiques…

Le livre le plus érotique que j’avais lu jusque-là était La Bicyclette Bleue (Régine Desforges), si bien que j’ai toujours pensé qu’érotique rimait avec suggestif. Du coup, j’ai trouvé vraiment intéressant de voir que la sexualité pouvait être évoquée sans pudeur, et pourtant sans vulgarité ni violence. Je reconnais qu’il s’agit d’une véritable prouesse de l’auteur.

Mais surtout, l’histoire m’a sincèrement captivée. Sur les derniers chapitres, j’ai survolé les scènes torrides, tout simplement parce que j’étais pressée de connaître le dénouement. Quel est ce fameux secret, qui tient en haleine depuis les premières pages ? Pourquoi Elle, jeune femme qui mène une brillante carrière, enchaîne les aventures sans lendemain, refusant obstinément l’engagement et l’amour ?

Bref, Harlequin ne m’a pas convertie à la littérature érotique, mais je pense qu’il y aura une prochaine fois. Car je suis amatrice de « chick lit » (littérature de filles dans la lignée de Gossip Girl ou Le Diable s’habille en Prada) et Harlequin possède aussi une collection consacrée à ce genre…

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Erotique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : megan hart, harlequin, spicy, secret, sexe |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu