Avertir le modérateur

lundi, 19 décembre 2011

Le Petit grumeau illustré - Nathalie Jomard

grumeau, nathalie Jomard, maman, michel lafon"Là où le grumeau passe, la moquette trépasse".
 
Je ne résiste pas à l'envie de vous parler de l'album illustré de Nathalie Jomard, un concentré d'humour sur la grossesse et la parentalité ! Acheté il y a un an, je viens de le relire avec un plaisir intact.
 
L'illustratrice met en scène sa famille (Grumeau père, mère et fille, chat-bouboule et tata Fernande) et son quotidien de jeune maman dépassée par sa progéniture. Il faut dire que l'éducation du grumeau en question n'est pas de tout repos, la petite est pleine de ressources (philosophe, bourreau, bête de mode et gourmande, elle n'en rate pas une. Mais alors, pas une). J'ai beaucoup ri. En tant que maman, je me suis même parfois retrouvée dans certaines anecdotes, même si j'ai a posteriori quand même l'impression que mes petits chats m'en font voir un peu moins de toutes les couleurs. Nathalie Jomard, force en effet peut-être le trait, mais c'est tellement drôle, alors qu'importe !
 
Séduite par l'album après l'avoir feuilleté dans une librairie, je l'ai acheté sans savoir que l'auteure tenait un blog depuis longtemps (http://grumeautique.blogspot.com/) et en avait d'ailleurs largement tiré ses anecdotes. Si vous voulez lui soumettre le cas de votre propre grumeau ("Il mange pas, help !", "Comment on fait pour le faire taire ?", "Au-secours il ne dit pas maman"), elle se fendra peut-être d'un joli conseil dessiné pour vous répondre.
 
Bref, la maman-attitude, ça lui connaît.
 
J'ai déjà offert ou prêté Le Petit Grumeau illustré à plusieurs amies enceintes, et ça a toujours fait mouche. Donc si vous êtes en rade de cadeau de Noël pour votre belle-soeur, hop, vous savez quoi faire.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Guide pratique, Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel lafon, maman, nathalie jomard, enfance, chronique |

vendredi, 16 décembre 2011

Rosalie Blum – Camille Jourdy

camille jourdy,actes sud bd,suspens,dessincamille jourdy,actes sud bd,suspens,dessincamille jourdy,actes sud bd,suspens,dessin

Nouveau coup de cœur BD : la série Rosalie Blum de Camille Jourdy !

Vincent, trentenaire un peu looser vit entre sa mère complètement timbrée et son cousin spécialiste en figurines érotiques. Un jour au détour d’une rue, il croise Rosalie. Persuadé de déjà la connaître, il décide de la suivre. Un pistage pathologique puisqu’il devient le seul objectif de son existence bien morne : Rosalie fait ses courses, Rosalie va à la chorale, Rosalie se saoule…

Evidemment Rosalie s’aperçoit qu’elle est suivie et demande à sa nièce Aude de l’aider à découvrir qui est cet étrange type toujours à ses basques.

Voilà le point de départ de cette trilogie (Une impression de déjà-vu, Haut les mains, peau de lapin et Au hazard Balthazar) que j’ai récemment englouti. Chaque tome correspond à un personnage. L’histoire est vraiment bien ficelée car l’auteur réussit, en plus d’un portrait très fin de la misère affective, à introduire du suspens dans des vies ordinaires.

J’ai beaucoup aimé. Et je pense que j’aurais été bien embêtée si j’avais dû attendre entre chaque album. Je trouve ça toujours fou, ce que certains artistes sont capables d’exprimer par le dessin.  En plus de la finesse du récit, certaines planches de Camille Jourdy sont juste belles à tomber et ne démériteraient pas à être exposées.

Et puisque je vous parle de bande dessinée, j'en profite pour attirer votre attention sur Un oeil sur la BD. Cette web émission propose un mercredi sur deux des entretiens avec les grands noms de ce neuvième art. Dessinateurs, auteurs, éditeurs donnent leurs points de vue sur la BD actuelle, et c'est vraiment intéressant. Le prochain épisode, avec Philippe Guillaume, est diffusé mercredi prochain. Allez y faire un tour!

Écrit par Noémie dans BD | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : camille jourdy, actes sud bd, suspens, dessin |

mercredi, 14 décembre 2011

Le Top 4 du mois de novembre 2011

top,best of,sélection,jeunesse,humour,délicatesse

Il était grand temps de vous parler de notre top du mois dernier ! En même temps (que de temps), il faut avouer qu'on avait fort à faire ces dernières semaines. Ce qui fait d'ailleurs que ce top 4 sera en réalité un top 3... Noémie passe son tour cette fois-ci.

Tamara

Le Gang des mégères inapprivoisées - Tom Sharpe

  

Marie-Adélaïde

La Petite grenouille qui avait mal aux oreilles - Voutch

 

Mélanie

La Délicatesse - David Foenkinos

 
Et sinon, hier avait lieu la remise des prix du Grand prix des blogueuses ELLE 2011 (encore MERCI !). Nous étions très contentes d'y assister et de rencontrer les autres gagnantes (notamment B. Wak, Virginie ou Anne-Catherine) ainsi que l'équipe de la rédaction de ELLE.fr*. D'ailleurs, toutes les photos seront disponibles sur notre page Facebook très rapidement dans la journée. Be aware !
 
*Malheureusement Mélanie n'a pas pu se libérer, et nous n'étions que 3 sur 4 (décidément !). Vous ne pourrez donc pas admirer sa frimousse au côté des nôtres dans le ELLE du 23 décembre. Bouhouhou.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans 1, 2, 3, 4 : Coups de coeur !, Challenges, concours & Tags | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : top, best of, sélection, jeunesse, humour, délicatesse |

lundi, 12 décembre 2011

La Septième vague - Daniel Glattauer

la septième vague daniel glattauer.jpgMa principale difficulté pour évoquer La Septième Vague de Daniel Glattauer, c’est de ne pas trop en dévoiler ! Or, il me semble quasi-impossible de dire ce que j’en ai pensé sans en dire trop. Du coup, je contourne le problème en expliquant en quoi ce livre représente un pied de nez à la société immédiate dans laquelle nous vivons.

La Septième vague est la suite de Quand souffle le vent du nord. Je qualifierais ces deux ouvrages de romans épistolaires du 21ème siècle, puisqu’il s’agit d’échanges de courriers électroniques et non de lettres manuscrites. Emi et Leo, deux êtres que tout oppose (âge, situation familiale et sociale), ne communiquent que par emails, entretenant une relation d’abord amicale, qui glisse vers la relation amoureuse bien que les deux parties s’en défendent. J’oserais même dire que cette relation présente tous les aspects de l’adultère, alors que Leo et Emi ne se sont jamais rencontrés… ou presque pas…

A l’ère des 140 signes de Twitter et des SMS, Daniel Glattauer parvient à tenir le lecteur en haleine par un moyen en apparence désuet. Ainsi, même si les deux héros sont agaçants, même si le récit manque d’action, et même si j’ai parfois déploré la lenteur de la cadence, je ne peux que saluer cette performance, au point d’avoir lu les deux tomes.

Moi, adepte de l'amour courtois ? Sans doute...

Écrit par Tamara Writes dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : daniel glattauer, grasset, épistolaire, amour, communication, email, internet, romance |

vendredi, 09 décembre 2011

Dîner de lectrices chez R. Wan

Comme son nom ne l’indique pas, R. Wan est un restaurant italien. Situé à proximité du métro Javel, seuls quelques initiés très chanceux connaissent cette adresse convoitée du 15ème arrondissement.

Pour être tout à fait honnête, ce dîner de novembre est incontestablement le moins littéraire de l’histoire des Lectrices ! Nous étions obnubilées par notre participation au Grand Prix des Blogueuses ELLE. Il ne restait que 4 jours de compétitions et nous avons peaufiné notre campagne de sensibilisation des lecteurs pour voter en notre faveur. Merci encore pour votre soutien.

Restaurant R Wan 75015.jpg

Notre second sujet de la soirée portait sur la mise en page du blog. Afin de commencer la nouvelle année avec un nouveau look, nous entamerons prochainement une grande réflexion concernant le choix d’un nouveau modèle de design. Patience, donc… 2012 sera riche en nouveautés !

Les lectrices notent R. Wan :

- Marie-Adélaïde : 3/5 je n'ai pas été enthousiasmée par le plat mais par contre, leur gauffre au caramel au beurre salé est une tuerie !

- Mélanie : 5/5 parce qu'il faut oser dire que c'est vraiment bien, même si c'est un poil onéreux, que le caramel au beurre salé est un peu trop riche et que la gaufre ne s'impose pas forcément après le plat de pâtes…

- Noémie : 4,5/5 un dessert de folie et un accueil plus que chaleureux. J'y retournerai c'est sûr, même si c'est à l'autre bout de chez moi !

- Tamara : 4/5 ambiance très conviviale et plat de qualité, c’est plutôt parfait pour une soirée entre copines.

R. Wan : 47, rue Balard 75015 Paris. Fermé le samedi et dimanche. Tel : 01 44 26 34 11

Écrit par Tamara Writes dans Nos vies de Lectrices, Restaurants | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : restaurant, italien, 75015, grand prix des blogueuses elle 2011 |

mardi, 06 décembre 2011

Résultats du Grand prix des blogueuses ELLE 2011 : MERCI !

Nous sommes très (très très très) heureuses de vous annoncer que Lectrices and the City a été sélectionné par la rédaction de ELLE comme son coup de coeur pour la catégorie Littérature dans le cadre de son Grand prix des blogueuses !

 

Barbara prend son micro pour vous témoigner notre gratitude...

 grand prix des blogueuses elle 2011,victoire,merci

Ce fut un soir en décembre

Vous étiez venu me tendre

Un vote, vous en souvenez vous?

A vous entendre, à vous lire,

A vous aimer soutenir,

C’est là que j’ai compris tout à coup:

J’avais fini ma campagne

Et j’ai twitté pour la gagne,

Vous étiez venus aux rendez-vous.

 

Revienne à ELLE d’élire?

Je tenais à vous le dire,

Lecteurs, je vous remercie de vous;

Qu’importe si l’on peut en rire,

Je suis venue pour vous dire:

Ma pub d’ELLE - cote d’amour - c’est vous.

 

RDV dans le ELLE du 23 décembre ;)

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Challenges, concours & Tags, Nos vies de Lectrices | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : grand prix des blogueuses elle 2011, victoire, merci |

lundi, 05 décembre 2011

Shoe Addicts – Beth Harbison

Beth Harbison, Pocket, chaussures, addiction, accro, amies, amitié, femmesJ’ai beaucoup hésité avant de rédiger un billet sur ce livre, tant je l’ai trouvé dénué d’intérêt. Comment accrocher quand l’histoire n’a aucune aspérité ?

En effet, prenez une accro aux chaussures surendettée. Pour continuer à vivre sa passion sans dépenser, elle fonde un club où le troc est de rigueur. Trois autres femmes la rejoignent avec leur lot d’intrigues parallèles à peine intéressantes… Ajouter à cela un humour en filigrane et un style très scolaire…

Bref, Shoe Addicts m’a ennuyée et ce premier roman de Beth Harbison est le dernier que je lirai.

Ma seule satisfaction : le livre était offert pour l’achat de 2 livres dans la collection Pocket !

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : beth harbison, pocket, chaussures, addiction, accro, amies, amitié, femmes |

vendredi, 02 décembre 2011

JOUR J - Grand prix des blogueuses ELLE 2011

Lectrices and the City, enfance, merci, gratitude, mobilisation, vote

Ces 10 derniers jours ont été rythmés sur le blog par notre campagne pour le Grand prix des blogueuses ELLE 2011. Nous avons twitté, facebooké, pastiché, échangé et finalement, nous nous sommes beaucoup amusées !

Merci à tous. Grâce à vous, nous avons pu compter sur une mobilisation chaque jour croissante. C'est pour nous source d'une grande joie.

 

Vous avez encore jusqu'à ce soir minuit pour voter !

 

Alors ensemble, votons... et attendons les résultats et les décisions que prendra la rédaction de ELLE.fr

 

Mise à jour du 3 décembre : grâce à vous, nous avons remporté cette "manche" ! Nous avons ainsi récolté le plus de voix dans la catégorie des blogs littéraires à minuit le 2 décembre. En revanche cela ne garantit pas une victoire. C'est à la rédaction de ELLE que revient désormais le loisir de désigner son coup de coeur. Nous vous tiendrons au courant de ce qu'il en est dès que nous le sauront !

Encore une fois, merci à tous pour votre soutien !

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Challenges, concours & Tags, Nos vies de Lectrices | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : grand prix des blogueuses elle 2011, enfance, merci |

jeudi, 01 décembre 2011

Le Grand prix des blogueuses ELLE 2011 en poèmes et en chansons J-1

Certains s'interrogent sur notre façon de mener campagne pour le Grand prix des blogueuses ELLE 2011. Yves Duteil a pris sa guitare pour vous expliquer notre philosophie :

yves duteil,chanson,grand prix des blogueuses elle 2011,pastiche,blog

Prendre un lecteur par la main

Pour l'emmener au scrutin,

Pour lui donner la confiance en sa voix,

Prendre un lecteur pour le roi.

 

Prendre un lecteur par ses doigts

Et dès la première fois,

Mailer des larmes ou poster des joies,

Prendre un lecteur comme on doit.

 

Prendre un lecteur par le cœur,

Poursuivre alors sur Twitter,

Tout doucement, en dix mots, sans pudeur,

Prendre un lecteur à son heure.

 

Prendre un lecteur dans ses bras,

Mais pas la dernière fois,

Verser vers ELLE sa confiance et sa joie,

Prendre un lecteur tout pour soi.

 

Prendre un lecteur dans le bain

Et lui chanter des refrains

Pour qu'il revote dès le lever du jour,

Prendre un lecteur pour toujours.

 

Prendre un lecteur comme il vient

Et racoler ses copains,

Vivre sa vie sur le blog, puis soudain,

Prendre un lecteur pour l’humain

En relisant le début du chemin,

Prendre un lecteur pour le sien.

 

Plus que 2 jours pour nous soutenir, mais déjà un grand merci pour vos témoignages d'amitié !

Continuez !

mercredi, 30 novembre 2011

Chronique d’une mort annoncée – Gabriel Garcia Marquez (J-2 !)

Petite pause dans le marathon des pastiches, pour reparler de ce qui nous anime : les livres ! Nous en profitons d'ailleurs pour remercier tous nos lecteurs qui nous ont envoyé des poèmes et pastiches en l'honneur de cette semaine un peu particulière. 

livre de poche,colombie,assassinat,fatalité,honneur

Mais comment diable est-il possible que les frères Vicario soient parvenus à assassiner leur ami Santiago Nasar alors que tout leur petit village était au courant de leur dessein ? Comment se fait-il qu’aucune des nombreuses personnes qu’ils ont croisées ce matin là n’ait réussi à les dissuader, de gré ou de force, de mettre à exécution leur funeste projet ?

C’est autour de ces questions que Gabriel Garcia Marquez dresse lentement la toile de son intrigue, dont la fatalité de l’issue est connue dès les premières phrases de cette incroyable nouvelle. Et c’est bien ce qui fait l’immense talent de l’auteur : alors que le lecteur sait d’emblée que Santiago Nasar va mourir, il se met, page après page, à espérer pouvoir modifier le dénouement de l’histoire.

Avec Chronique d’une mort annoncée, récit d’autant plus dense qu’il est court, où l’honneur et la fatalité sont érigés au rang de préceptes quasi-divins, Gabriel Garcia Marquez (qui n’avait pas encore reçu le prix Nobel de littérature) démontre la force de son talent, qui éclatera aux yeux de tous avec Cent ans de solitude.

Et pour nous soutenir au Grand prix des blogueuses ELLE 2011, une seule adresse : http://www.elle.fr/Site/Grand-Prix-des-Blogueuses-ELLE-20...

Écrit par Mélanie dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : livre de poche, colombie, assassinat, fatalité, honneur |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu