Avertir le modérateur

lundi, 22 août 2011

Lectures de notre adolescence - L'Esprit de famille - Janine Boissard

livre de poche, janine boissard, la marette, familleEn 4ème (ou 3ème? oh la la ça me semble si proche et si loin en même temps) ma prof de français avait dressé une liste de romans à lire pendant les grandes vacances. Parmi ceux-ci il y avait L'Esprit de famille de Janine Boissard (en 6 tomes), qui selon elle se bouquinait avec un chocolat et des tartines... Ça m'avait convaincu, et surtout j'avais trouvé la série complète à la médiathèque. Je ne me rappelle pas toutes les intrigues, mais juste que pour l'ado que j'étais, c'était parfait.
Cette saga familiale racontait la vie de quatre soeurs adolescentes au début des années 80 : les relations avec les parents, les premiers amours et grandes déceptions... C'est très léger, construit comme une bonne série TV. Je les ai dévorés!

Écrit par Noémie dans Littérature française | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : livre de poche, janine boissard, la marette, famille |

vendredi, 19 août 2011

Lectures de notre adolescence - Journal d'Anne Frank et Des cornichons au chocolat de Philippe Labro

Difficile de se rappeler les premières « vraies » lectures, les marquantes, celles qui, à un âge où les livres ne sont souvent pas une priorité (en tout cas moins que d’aller au Etam du Forum des Halles ou de boire un café - avec six sucres - pour huit pendant trois heures…). Et pourtant, il me semble que ce sont elles qui réveilleront plus tard l’envie de lire, pour retrouver cette sensation de plaisir au fur et à mesure que se tournent les pages d’un livre que l’on se surprend à aimer.

Deux livres ont principalement marqué mes années de collège, deux livres qui forment une sorte de grand écart littéraire, et qui ont teinté mes goûts, pour toujours probablement.

anne frank,philippe labro,le livre de poche,adolescence,émois,guerre,famille,filleAnne Frank évidemment, dont le Journal m’a à la fois bouleversée et fascinée : la vie d’une jeune fille de treize ans, comme moi à l’époque, avec des préoccupations comparables aux miennes (l’avenir, les garçons, les copines, le cercle familial…) mais dans un univers tellement éloigné et incompréhensible pour l’adolescente que j’étais (la guerre, l’étoile jaune, le confinement à l’Annexe pendant des années, le nazisme, la délation, la déportation et la mort à 15 ans au camp de Bergen-Belsen, trois mois seulement avant sa libération). C’est certainement grâce à Anne Frank que j’ai lu Si c’est un homme, Vichy un passé qui ne passe pas ou plus récemment Les Bienveillantes. Et quelle émotion lorsque je suis allée visiter la cachette de la famille Frank à Amsterdam !

anne frank,philippe labro,le livre de poche,adolescence,émois,guerre,famille,filleA l’autre bout de l’échiquier, on trouve Des Cornichons au chocolat de Philippe Labro, où l’histoire de Stéphanie, 13 ans aussi, de son chat Garfunkel (en hommage, évidemment, au duo partiellement éponyme que je vénérais déjà), des premières boums, des premières règles, des premiers flirts, des premières engueulades avec les parents, des premières menaces de divorce… Beaucoup plus proche de moi qu’Anne Frank, je lisais son quotidien nettement plus déluré que le mien avec un plaisir un peu coupable… Et c’est probablement Des Cornichons au chocolat qui m’ont rapidement conduite à lire des livres tels que L’Herbe bleue, Moi Christiane F., 13 ans droguée, prostituée et puis, plus tard, Les Chroniques de San Francisco.

 

lundi, 15 août 2011

Lectures de notre adolescence- La Bicyclette bleue de Régine Déforges

Pour la jeune fille que j'étais, La Bicyclette bleue symbolisait le summum de la littérature érotique (et oui, il en faut peu pour émoustiller une innocente). Je rêvais d'épouser un homme aussi viril que François Tavernier, tout en enviant la sensualité de Léa et son appétit pour la chair (tout mon contraire). Inutile de dire que j'ai lu tous les tomes de cette saga de Régine Déforges.

LA BICYCLETTE BLEUE FAYARD.gif

Écrit par Tamara Writes dans Littérature française | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : régine déforges, fayard, guerre, amour, passion, famille |

vendredi, 12 août 2011

Lectures de notre enfance - L'Oiseau de pluie - Monique Bermont et Kersti Chaplet

Concernant les lectures de la petite enfance, après émilie j'ai un autre fort souvenir: L'Oiseau de pluie. Un joli petit album dont j'aimais beaucoup les illustrations et qui est en fait un conte africain sur l'importance de la liberté. Ces histoires d'Afrique, de grand sage et d'oiseau majestueux capable de la pluie ou du beau temps me fascinaient.

flammarion, père castor, monique bermont, kersti chaplet, afrique

Écrit par Noémie dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : flammarion, père castor, monique bermont, kersti chaplet, afrique |

lundi, 08 août 2011

Lectures de notre enfance - Un jour de bonheur de Pearl Buck, illustré par Marcel Marlier

Pearl Buck, Marcel Marlier, Casterman, enfance, voyage,Japon Après avoir réfléchi, si je ne devais retenir qu’un seul ouvrage de mes années d’école primaire, alors je choisis Un jour de bonheur. Ce livre est mon prix de fin de d’année de CE1, c’est la maîtresse Madame Gars, qui me l’a donné. Il raconte l’histoire de deux petites filles qui embarquent avec leur maman dans un bateau à destination… du Japon (et oui, première édition en 1960 !). Elles s’appellent Jane et Nora, et l’une est aussi calme et brune que l’autre est turbulente et blonde. Arrivées à destination, elles rencontrent un vieux Monsieur qui va leur faire découvrir les merveilles du Japon.

C’est en ressortant ce livre (que j’ai précieusement conservé) que j’ai compris pourquoi il me plaisait tant… L’illustrateur n’est autre que Marcel Marlier, le « papa » de Martine ! Et comme je l’expliquais il y a quelques jours, Martine est si belle qu’elle était une véritable icône à mes yeux… Ce livre me fait également penser très fort à mon père qui, pour m’aider dans mes premiers pas de lectrice, a lu un chapitre avec moi tous les matins de l’été 1984 !

J’ajouterai enfin que ce n’est que tout récemment que j’ai découvert que l’auteure, Pearl Buck, a été la première femme à se voir décerner le Prix Pulitzer en 1932 et qu’elle a aussi reçu le Prix Nobel de littérature en 1938.

Écrit par Mélanie dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pearl buck, marcel marlier, casterman, enfance, voyage, japon |

vendredi, 05 août 2011

Lectures de notre enfance - Après la pluie le beau temps - La Comtesse de Ségur

Quand on parle de littérature jeunesse, une des plus belles références citées est bien souvent la Comtesse de Ségur. Tamara vous en a d'ailleurs parlé récemment !

A l'ombre de ses romans les plus connus (Les Petites filles modèles, Les Malheurs de Sophie ou encore L'Auberge de l'ange gardien), il y a celui que j'ai préféré enfant : Après la pluie le beau temps. Outre les ressorts classiques (l'enfance, les bêtises, l'autorité des adultes, le cercle familial, la campagne, le chagrin, etc.) s'en trouve un autre qui m'a parlé dès mon plus jeune âge : la romance.

Ah, l'infâme Georges ! Ah, le beau Jacques...

segur,enfance,petites filles modeles

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Littérature classique, Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : segur, enfance, petites filles modeles |

lundi, 01 août 2011

Lectures de notre enfance - Les Petites filles modèles - La Comtesse de Ségur

Malgré ma peau noire et mes cheveux crépus, je m'imaginais sans la moindre hésitation me fondre parmi les personnages des Petites filles modèles. La Comtesse de Ségur maniait cette féerie de l'enfance d'une plume si magique, qu'après cette première lecture, j'ai dévoré toute son œuvre avant la fin du CE2.

LES PETITES FILLES MODELES.jpg

Écrit par Tamara Writes dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : la comtesse de ségure, enfants, sages, hachette |

vendredi, 29 juillet 2011

Lectures de notre enfance - une journée d'émilie - Domitille de Pressensée

g.p rouge et or,domitille de pressensé,jeunesse,apprentissageQuand nous avons décidé de faire cette série sur les lectures de nos enfances, je me suis demandé de quoi j'allais bien pouvoir vous parler... j'ai tellement de souvenirs liés aux livres! Comme quoi c'est important de lire des histoires aux enfants, ils s'en rappellent encore 30 ans après.

Je me souviens donc avec détails d'une journée d'émilie. Je l'ai ressorti de ma bibliothèque pour vous montrer, photos à l'appui, que c'est l'un des albums sur lesquels j'ai appris à lire. Chaque mot reconnu était consciencieusement entouré jusqu'à ce que je comprenne l'ensemble de la phrase. Les histoires sont particulièrement simples et tout est écrit en lettres minuscules pour plus de compréhension. Et ça fonctionne!! Je trouvais émilie et ses petits copains tellement mignons... Je me demande si elle a encore des adeptes aujourd'hui...

IMG_0452.JPG

Écrit par Noémie dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : g.p rouge et or, domitille de pressensé, jeunesse, apprentissage |

lundi, 25 juillet 2011

Lectures de notre enfance – Le Grand livre de Sarah Kay - Sarah Kay

Avant même de savoir que "m" et "a" font "ma", je restais de longues heures à contempler les jolies tenues du Grand Livre de Sarah Kay. Ces illustrations, naïves et romantiques, ont non seulement établi les prémices de ma passion pour les vêtements, mais aussi défini l'univers de prédilection de mes premières lectures.

LE GRAND LIVRE DE SARAK KAY.jpg

Écrit par Tamara Writes dans Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : sarah kay, hemma, romantique, naïf |

vendredi, 22 juillet 2011

Lectures de notre enfance - Martine, petit rat de l’Opéra – Gilbert Delahaye, Marcel Marlier

martine.jpgInconditionnelle de la série, il en est pourtant un qui surpasse tous les autres : Martine petit rat de l'opéra est un chef-d'œuvre, un bijou pour petites filles.

Je ne sais pas dater le moment où l'on m'a offert cet album, je sais juste que, lorsque j'ai enfin su lire seule, les pages étaient toutes cornées à force d'avoir été tournées et retournées : pas un tutu que je n'avais scrupuleusement détaillé, pas une paire de pointes que je n'avais précisément étudiée, et pas un chignon que je n'avais vainement tenté...

Je pense que c'est la magie des illustrations de ce livre, à la fois raffinées et surannées, qui m'a donné envie d'apprendre la danse classique, ce que j'ai fait dès le CP et pendant près de six ans (jusqu'à ce que, du haut de mes 12 ans, je me trouve bien trop mature pour porter tutus et chaussons roses...).

Écrit par Mélanie dans BD, Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : éditions casterman, martine, ballerine, enfance, fillette, danse classique |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu