Avertir le modérateur

vendredi, 06 janvier 2012

Transat - Aude Picault

Transat aude picault.jpgCe billet est désormais disponible sur la nouvelle adresse du blog : http://www.lectricesandthecity.fr/transat-aude-picault/

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour, Voyage & Tourisme | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aude picault, delcourt, album illustré, transat, voilier, voyage, île, atlantique |

lundi, 19 décembre 2011

Le Petit grumeau illustré - Nathalie Jomard

grumeau, nathalie Jomard, maman, michel lafon"Là où le grumeau passe, la moquette trépasse".
 
Je ne résiste pas à l'envie de vous parler de l'album illustré de Nathalie Jomard, un concentré d'humour sur la grossesse et la parentalité ! Acheté il y a un an, je viens de le relire avec un plaisir intact.
 
L'illustratrice met en scène sa famille (Grumeau père, mère et fille, chat-bouboule et tata Fernande) et son quotidien de jeune maman dépassée par sa progéniture. Il faut dire que l'éducation du grumeau en question n'est pas de tout repos, la petite est pleine de ressources (philosophe, bourreau, bête de mode et gourmande, elle n'en rate pas une. Mais alors, pas une). J'ai beaucoup ri. En tant que maman, je me suis même parfois retrouvée dans certaines anecdotes, même si j'ai a posteriori quand même l'impression que mes petits chats m'en font voir un peu moins de toutes les couleurs. Nathalie Jomard, force en effet peut-être le trait, mais c'est tellement drôle, alors qu'importe !
 
Séduite par l'album après l'avoir feuilleté dans une librairie, je l'ai acheté sans savoir que l'auteure tenait un blog depuis longtemps (http://grumeautique.blogspot.com/) et en avait d'ailleurs largement tiré ses anecdotes. Si vous voulez lui soumettre le cas de votre propre grumeau ("Il mange pas, help !", "Comment on fait pour le faire taire ?", "Au-secours il ne dit pas maman"), elle se fendra peut-être d'un joli conseil dessiné pour vous répondre.
 
Bref, la maman-attitude, ça lui connaît.
 
J'ai déjà offert ou prêté Le Petit Grumeau illustré à plusieurs amies enceintes, et ça a toujours fait mouche. Donc si vous êtes en rade de cadeau de Noël pour votre belle-soeur, hop, vous savez quoi faire.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Guide pratique, Humour | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : michel lafon, maman, nathalie jomard, enfance, chronique |

vendredi, 16 décembre 2011

Rosalie Blum – Camille Jourdy

camille jourdy,actes sud bd,suspens,dessincamille jourdy,actes sud bd,suspens,dessincamille jourdy,actes sud bd,suspens,dessin

Nouveau coup de cœur BD : la série Rosalie Blum de Camille Jourdy !

Vincent, trentenaire un peu looser vit entre sa mère complètement timbrée et son cousin spécialiste en figurines érotiques. Un jour au détour d’une rue, il croise Rosalie. Persuadé de déjà la connaître, il décide de la suivre. Un pistage pathologique puisqu’il devient le seul objectif de son existence bien morne : Rosalie fait ses courses, Rosalie va à la chorale, Rosalie se saoule…

Evidemment Rosalie s’aperçoit qu’elle est suivie et demande à sa nièce Aude de l’aider à découvrir qui est cet étrange type toujours à ses basques.

Voilà le point de départ de cette trilogie (Une impression de déjà-vu, Haut les mains, peau de lapin et Au hazard Balthazar) que j’ai récemment englouti. Chaque tome correspond à un personnage. L’histoire est vraiment bien ficelée car l’auteur réussit, en plus d’un portrait très fin de la misère affective, à introduire du suspens dans des vies ordinaires.

J’ai beaucoup aimé. Et je pense que j’aurais été bien embêtée si j’avais dû attendre entre chaque album. Je trouve ça toujours fou, ce que certains artistes sont capables d’exprimer par le dessin.  En plus de la finesse du récit, certaines planches de Camille Jourdy sont juste belles à tomber et ne démériteraient pas à être exposées.

Et puisque je vous parle de bande dessinée, j'en profite pour attirer votre attention sur Un oeil sur la BD. Cette web émission propose un mercredi sur deux des entretiens avec les grands noms de ce neuvième art. Dessinateurs, auteurs, éditeurs donnent leurs points de vue sur la BD actuelle, et c'est vraiment intéressant. Le prochain épisode, avec Philippe Guillaume, est diffusé mercredi prochain. Allez y faire un tour!

Écrit par Noémie dans BD | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : camille jourdy, actes sud bd, suspens, dessin |

lundi, 17 octobre 2011

Et ça vous fait rire ? - Hugleikur Dagsson

Hugleikur-dagsson-Et-ca-vous-fait-rire.jpgOu comment rire de ce qui ne devrait pas être drôle.

Quand j'ai feuilleté ce livre au Salon du livre de Paris, je n'ai plus pu le reposer. Il m'avait scotchée, happée.

Il parait qu'en Islande il y a le plus fort taux de suicide du monde. Quand on lit ce recueil de dessins, on comprend mieux d'où vient cet humour plus noir que noir.

La quatrième de couverture est d'ailleurs assez cash, elle annonce clairement la couleur : "En Islande, la nuit dure 19 heures l'hiver, il n'y a pas de nuit l'été, la boisson nationale est la "black death", le plat national est composé de viande de requin faisandée. En Islande, ce livre est un best-seller".

Hugleikur Dagsson nous propose 184 dessins immoraux et amoraux. Des situations chocs dans lesquelles je croise les doigts de ne jamais me trouver. Mais pourtant grinçantes et, j'ai presque honte de l'avouer, tellement drôles !

D'ailleurs je l'ai fait lire autour de moi et les réactions ont été très partagées.

Tous les tabous sont abordés, de la pédophilie à l'accident, en passant par la maladie ou le handicap. Dit comme ça, ça n'est pas très glamour, je vous l'accorde. Mais c'est bien là le talent de Hugleikur Dagsson, mettre le doigt là où ça fait mal.

"Et ça vous faire rire ?" Un titre très adapté. On rit sous cape, un peu honteux de trouver ça drôle. Le titre original était d'ailleurs relativement similaire : "Is it supposed to be funny ?".

Deux petits extraits pour vous motiver :

dagsson 2.jpg

© Dagsson. Sonatine 2010

 

dagsson.jpg

© Dagsson. Sonatine 2010

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour, Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sonatine, hugleikur dagsson, humour noir, illustrations, sketchs, grinçant |

vendredi, 22 juillet 2011

Lectures de notre enfance - Martine, petit rat de l’Opéra – Gilbert Delahaye, Marcel Marlier

martine.jpgInconditionnelle de la série, il en est pourtant un qui surpasse tous les autres : Martine petit rat de l'opéra est un chef-d'œuvre, un bijou pour petites filles.

Je ne sais pas dater le moment où l'on m'a offert cet album, je sais juste que, lorsque j'ai enfin su lire seule, les pages étaient toutes cornées à force d'avoir été tournées et retournées : pas un tutu que je n'avais scrupuleusement détaillé, pas une paire de pointes que je n'avais précisément étudiée, et pas un chignon que je n'avais vainement tenté...

Je pense que c'est la magie des illustrations de ce livre, à la fois raffinées et surannées, qui m'a donné envie d'apprendre la danse classique, ce que j'ai fait dès le CP et pendant près de six ans (jusqu'à ce que, du haut de mes 12 ans, je me trouve bien trop mature pour porter tutus et chaussons roses...).

Écrit par Mélanie dans BD, Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : éditions casterman, martine, ballerine, enfance, fillette, danse classique |

lundi, 20 juin 2011

Les Autres gens - Thomas Cadène

Les Autre gens 1.jpgPlus qu’une bande-dessinée, Les Autres gens est une expérience...

Au-delà de l’histoire particulièrement intrigante (Mathilde, jeune étudiante en droit, gagne des millions au Loto sans avoir joué), je tiens à saluer l’audace du projet.

En effet, de même que les réalisateurs se succèdent sur les différents épisodes d’une telenovela, une dizaine d’auteurs de BD différents se sont appropriés les personnages. A chaque chapitre de cette « bédénovela » les personnages prennent vie sous des traits différents, croqués d’un nouveau coup de crayon. La technique (surprenante par instants), devient rapidement divertissante. J’ai même fini par ne plus consulter le trombinoscope qui se trouve en tête de chaque chapitre pour connaître la nouvelle tête de chaque héros.

J’ai failli avoir une attaque quand j’ai lu la mention « à suivre » au bas de la dernière planche. Mais j’ai découvert que l’expérience se prolonge sur le web. Avec un abonnement à 2,50€ par mois, il est possible de découvrir tous les épisodes du feuilleton, qui continue à s’écrire à l’heure actuelle. Il existe à ce jour plus de 300 épisodes, dont voici la promo :

Pour les puristes, les tomes suivants sont également disponibles en librairie (ou sur Internet). Je crois qu’il me les faut : c’est aussi addictif qu’un soap télévisé !

Les-autres-gens tous les tomes.jpg

Écrit par Tamara Writes dans BD | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : thomas cadène, dupuis, b.d., bande-dessinée, loto, gros lot, secret, gagnant, bédénovela, amour |

vendredi, 27 mai 2011

90 livres cultes à l'usage des personnes pressées - Henrik Lange

my-henrik-lange-90-livres-cultes-a-l-usage-des-personnes-pressees.jpgIl m'a été impossible de passer à côté de ce livre sans l'acheter...en 3 exemplaires. Deux pour offrir, et un pour moi.

Henrik Lange a sélectionné les 90 livres incontournables depuis la nuit des temps. Parmi eux L'Odyssée d'Homère, Robinson Crusoé de Daniel Defoe, La Mort à Venise de Thomas Mann, À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Orgueil et Préjugé de Jane Austen, L'Ombre du vent de Carlos Luis Zafon, ou encore Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee.

Chaque livre fait l'objet d'une mini BD résumant son histoire en 3 bulles et autant de phrases. Et le pire...c'est que ça marche !

A moi Gatsby le Magnifique, Moby Dick ou Oliver Twist dans la même journée ! Bon évidemment, sa sélection est subjective (anglo-saxonne?), tout comme sa synthèse des intrigues. Mais le principe de base est amusant : acquérir une crédibilité littéraire dans les dîners en ville. J'ai beaucoup ri en parcourant ces pages pleines de dérision. Les raccourcis et résumés font vraiment mouche.

Dans la même collection et du même auteur, on trouve 90 films cultes à l'usage des personnes pressées (que j'ai également offert autour de moi), qui est tout aussi croustillant.

Par contre, attention, la dernière bulle rend chaque fois compte du dénouement de l'histoire, donc le suspense pourrait être gâché si vous ne les avez pas déjà lus... 

Deux petits extraits pour vous mettre en bouche :

Proust.jpg
Crime et chatiment.jpg
© Hanrik Lange - ça et là

lundi, 23 mai 2011

J'aurais adoré être ethnologue - Margaux Motin

ethnologue.jpgÇa fait un moment que je veux vous parler de cet album, mais ma maman et ma petite soeur l'ont tellement aimé qu'elles ont mis du temps à me le rendre...

Je l'avais commandé trois petites minutes seulement après avoir refermé La Théorie de la contorsion, pourtant publié après celui-ci. Et j'avais tellement adoré ce petit bijou que je n'ai pas hésité une seconde à augmenter ma collection (et à en faire profiter ma famille...).

D'autant que j'adore la couverture ! Tout l'esprit de l'album est là : humour et talons hauts.

Margaux Motin dépeint son quotidien, fantasmé... ou pas. Sa fille "poupette", source inépuisable de situations gênantes et cocasses, son homme, en contre-pouvoir flegmatique de la toute puissance maternelle, son job d'illustratrice freelance, ses journées seule sans collègues (à se dandiner en culotte sur de la musique pop), son obsession pour les chaussures, son blog... Mais surtout, son autodérision permanente, son sens de la répartie, son coup de crayon, sa capacité à capter l'instant, son humour.

J'ai passé un bon moment (trop court !) à lire J'aurai adoré être ethnologue, mais je dois avouer avoir passé un bien meilleur moment avec La Théorie de la contorsion (déjà relu 3 fois).

Des albums à se prêter entre nanas.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : margaux motin, marabout, femme, famille, illustrations, humour |

vendredi, 20 mai 2011

Tokyo Sanpo - Florent Chavouet

tokyo-sanpo-florent-chavouet.jpgJ'ai des envies de voyages que je ne peux pas forcément assouvir ces temps-ci. Ceci, pour expliquer mes lectures du moment et notamment Tokyo Sanpo, qui m'a permis de m'évader à moindre frais. Ici, vous l'aurez compris, il s'agit de Tokyo. L'auteur, Florent Chavouet, y a suivi sa copine partie 6 mois en stage. Touriste malgré lui, il s'est mis à dessiner ce qu'il voyait autour de lui pour passer le temps. Il en a fait ce livre entre l'album, le carnet de voyage et la BD.

Et c'est très chouette ! On se plonge dans sa vie d'expatrié et comme ce type a beaucoup de talent, on peut y passer beaucoup de temps. Il a reproduit les mille détails de son quotidien aux crayons de couleurs. Chaque quartier traversé correspond à un chapitre, avec une carte (mes planches préférées dans l'ouvrage) sur laquelle sont situées les illustrations qui suivent : détails d'architectures, habitants typiques de Tokyo, scènes de rue mais aussi petites histoires comme son passage au commissariat pour « emprunt » de vélo.

C'est beau et plein d'humour, je ne peux que vous le recommander.

En bonus aujourd'hui, un petit poadcast que j'ai trouvé sur France Culture qui donne à entendre les premières pages du livre (c'est vraiment pas mal fait, écoutez !)

Écrit par Noémie dans BD | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : éditions philippe picquier, florent chavouet, tokyo, voyage, japon |

vendredi, 08 avril 2011

Pico Bogue - Dominique et Alexis Dormal

Pico Bogue.jpgPico Bogue, c'est la réincarnation de Mafalda... au masculin !

Ce petit garçon plein d'esprit, à la tignasse ébouriffée, à l'humour incisif et au raisonnement implacable m'a conquise en deux bulles. Je suis tombée dessus pas hasard chez Monop' et je l'ai tellement adoré quand je l'ai feuilleté que j'ai acheté les 4 tomes disponibles d'un seul coup. Ça n'est quand même pas ma faute si je suis tombée raide d'amour...

Tout me plait dans cette BD, les textes, fins et drôles et les dessins, expressifs, adorables et rythmés. Il y a une vraie alchimie entre les deux.

Pico Bogue a entre 6 et 10 ans, on ne sait pas exactement. Il vit avec ses parents et sa petite sœur Ana Ana (une tornade !) dans une jolie maison lumineuse près de la mer. On l'observe dans son quotidien, à table, à l'école, dans son jardin, avec ses copains,  dans ses discussions déroutantes avec ses parents et dans ses disputes avec sa sœur.

Pico m'a tout de suite évoqué cette chère Mafalda, mais contrairement à elle qui a des opinions politiques et des revendications sociales, Pico Bogue est tout en légèreté. Il est d'un naturel optimiste et est ancré dans son quotidien d'enfant, malgré des propos d'une grande maturité. Il a souvent réponse à tout, mais quelles réponses !

Pico, je l'aime !!!

pico.jpg
© Dominique et Alexis Dormal. Dargaud.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour, Littérature jeunesse | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : dargaud, enfance, famille, mafalda, humour, philosophie |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu