Avertir le modérateur

lundi, 04 juillet 2011

Facebook m'a tuer - Alexandre des Isnards et Thomas Zuber

Facebook.gif"Parce qu'il n'y a rien à cacher, parce que tout le monde le fait".

Facebook est entré dans nos vies et en a transformé les codes. Il en va de même avec tous les outils et applis qui nous connectent les uns aux autres en permanence, nous poussent à la transparence et modifient en profondeur notre rapport à l'autre, y compris dans la sphère intime. 

Dans ce livre, les auteurs ont rassemblé les témoignages de leurs proches ainsi que leurs propres anecdotes. Ils nous livrent un recueil de saynètes dans lesquelles vous risquez (malheureusement ?) parfois de vous reconnaître ou de reconnaître vos amis...

Les voyages, les relations amoureuses, la naissance d'un enfant, l'organisation d'une fête, la recherche d'un job, boire un café... plus rien ne se fait, ne se partage comme il y a 10 ans. 

J'ai ri, parfois franchement, parfois un peu jaune. Il faut dire que ce que certaines histoires révèlent de l'évolution de nos rapports n'est pas très glorieux. Mais c'est la vie !

Facebook m'a tuer est un livre divertissant que je suis contente que l'on m'ait prêté, je l'ai lu lors d'un trajet en avion, 1h30, c'était l'idéal.

On m'a dit que le premier opus L'open space m'a tuer était encore plus cruel. Je vais essayer de me le procurer...

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Humour, Médias, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : éditions nil, nil, facebook, meetic, social media, alexandre des isnards, thomas zuber |

lundi, 06 juin 2011

La vie commence à 20h10 - Thomas Raphaël

PlusBelleLaVie.pngPétillant, drôle, émouvant, 500 pages de plaisir sans prise de tête. Un roman  idéal pour les vacances !

Je me suis beaucoup amusée avec cette histoire qui nous fait découvrir les coulisses de deux mondes diamétralement opposés : celles d'un feuilleton télévisé (vis ma vie de coordinatrice d'écriture à Paris) et celles d'une université de lettres (vis ma vie de thésarde à Bordeaux). Autant dire le jour et la nuit.

On suit l'héroïne, charmante Sophie Lechat, pendant l'année qui va changer sa vie. Sophie est trop sage, trop soumise : compagne effacée d'un brillant universitaire bordelais, en charge  de ses deux neveux orphelins, aux prises avec une thèse impossible à terminer, désespérée de publier un jour son roman... Le feuilleton La vie la vraie va lui offrir l'opportunité de se prouver sa propre valeur, et de changer son rapport aux autres. Elle va prendre des risques, découvrir le mensonge, la culpabilité... et la liberté !

J'ai adoré me plonger dans le quotidien trépidant de la production du feuilleton La vie la vraie, largement inspiré de Plus belle la vie. La productrice toute puissante, les scénaristes, les comédiens, les petites mains dont on n'entend jamais parler, c'est une vraie fourmilière. C'est aussi un univers impitoyable qui ne laisse pas de place à l'erreur. J'étais captivée, je l'ai lu d'une seule traite.

Education, pouvoir, trahison, homosexualité... Mine de rien ce roman aborde un grand nombre de sujets de fond. Sous les paillettes, la vie, la vraie !

Pour mémoire, voici la vidéo de promo de La vie commence à 20h10, que nous vous avions déjà montrée sur notre page Facebook il y a quelques jours :

Une vidéo réalisée par Crazymage (d'ailleurs, inscrivez-vous à leur newsletter, c'est un concentré de délire chaque mois, un petit bijou !).

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Littérature française, Médias | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : thomas raphaël, flammarion, plus belle la vie, tv, télévision, femme |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu