Avertir le modérateur

lundi, 05 septembre 2011

Rose - Tatiana de Rosnay

rose.jpegMauvaise pioche.

J'ai acheté ce livre sur la foi d'une bonne promotion (on l'a vu partout !) et surtout par l'envie de découvrir cet auteur bestseller (Elle s'appelait Sarah et Boomerang).

Mais j'ai été très déçue. Je pensais m'évader au temps de Nana, du Bonheur des dames et du Ventre de Paris, au temps des artisans parisiens, des ruelles sombres, des bals, des théâtres et des crinolines, et enfin des grands travaux d'Haussmann, de leur magnificence et de leur cruauté... et je suis restée à quai.

Pourtant Tatiana de Rosnay plante bien le décor. Tout est là : descriptions, odeurs, couleurs et sentiments. Même la tragédie ! Mais la mayonnaise ne prend pas.

On sent chez l'auteure un réel plaisir dans son acte d'écriture, mais cela est tellement palpable que c'en devient égoïste. J'aurais aimé partager ce plaisir et j'en suis restée spectatrice.

Rose est une vieille dame qui refuse de quitter sa maison vouée à disparaître, puisque tel en a décidé le tracé du nouveau boulevard St. Germain par le baron Haussmann. C'est à la fois le départ, le corps et la chute de ce roman qui prend la forme d'une longue lettre écrite par Rose à son défunt mari.

Les va-et-vient incessants entre passé et présent, et surtout l'alternance entre la lettre principale et les missives reçues par Rose de la part de ses proches, créent une redondance un peu fatigante. Typique : on apprend une information, elle est ensuite développée quelques pages plus loin, puis largement ré-évoquée dans une lettre reçue par l'héroïne et enfin rappelée au moins une fois, sait-on jamais, les lecteurs sont si distraits. Aïe.

J'ai versé ma larme néanmoins. Mais il est vrai qu'il suffit qu'on évoque devant moi la mort d'un enfant pour que je m'effondre.

Une lecture facile mais sans grand plaisir. Dommage.

lundi, 09 mai 2011

Intuitions - Dominique Dyens

Intuitions.gifQuand j'ai refermé ce livre j'étais en colère, prête à mordre.

D'ailleurs ça n'a pas loupé, une scène de ménage a eu lieu chez moi dans les 10 minutes qui ont suivi. Mon pauvre mari n'a pas compris ce qui lui arrivait. C'est la deuxième fois que ça m'arrive avec un livre de Dominique Dyens ! (cf. Éloge de la cellulite et autres disgrâces).

Il y a quelque chose dans son écriture qui m'électrise, et quelque chose dans ses intrigues qui me tend comme un arc.

Intuitions, c'est l'histoire  d'une famille qui implose à force de non-dits. A l'occasion de l'annonce du mariage de son fils, l'univers bourgeois bien rangé, bien lisse et bien comme il faut de Nathalie Royer s'effondre. Sa future belle-fille, Gala, l'inquiète, lui fait peur. Cette femme est dangereuse, elle le sait, et elle va tout mettre en oeuvre pour aller au bout de son intuition. Quitte à tout détruire autour d'elle.

Comme dans les précédentes nouvelles que j'avais lues d'elle, Dominique Dyens aime jouer avec les couples. Adultère, faux semblants, amour sincère ou fantasmes, elle les malmène. Et elle fait mouche. Un grain de sable vient toujours se glisser dans un quotidien trop beau pour être vrai...

Ce roman n'est pas noir, mais il est perturbant. Du coup, je ne me sens pas vraiment prête à lire ses précédents thrillers... J'ai peur de ne pas en sortir vivante !

Et pour mémoire, voici la vidéo de lancement de ce roman que nous vous avions montrée il y a quelques semaines.

Écrit par Tamara Writes dans Littérature française, Thriller | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dominique dyens, héloïse d'ormesson, famille, folie, suspens |

mercredi, 23 mars 2011

Intuitions - Dominique Dyens / la vidéo !

Une fois n'est pas coutume, nous vous faisons partager la vidéo de promotion d'un livre !

Les vidéos ou films d'animation deviennent de plus en plus des supports utilisés par les éditeurs ou les auteurs eux-mêmes. Je dois avouer que, lorsqu'ils sont réussis, ils représentent un véritable atout dans une stratégie de communication. Ils permettent de prolonger l'univers d'un livre en images et en mouvement (comme ici pour My Little Paris, ici pour Sois belle "mère" et tais toi ! ou encore ici pour Comme si de rien n'était), et dans le cas présent, à un auteur de s'exprimer et de parler de sa création.

Dans la vidéo d'Intuitions, on découvre le "pitch" de départ mais aussi l'univers du nouveau roman de Dominique Dyens, qui sort le 31 mars aux éditions Héloïse d'Ormesson. L'auteure nous parle de ses personnages, de ses références. Elle nous invite chez elle et on s'y sent déjà un peu chez soi.

Intuitions, c'est donc "l'histoire de deux familles qui n'auraient jamais dû se croiser". Cette vidéo m'a donné envie d'en savoir plus, et j'ai bien l'intention de le lire. Pas vous ?

Écrit par Tamara Writes dans Auteurs, Littérature française, Thriller | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dominique dyens, héloïse d'ormesson, famille, vidéo, mariage |

lundi, 31 janvier 2011

Éloge de la cellulite et autre disgrâces - Dominique Dyens

dominique dyens.jpgSept histoires déroutantes, dérangeantes, ambiguës et drôles.

Ce recueil de nouvelles semble exclusivement destiné aux femmes. D'ailleurs le titre et la couverture annoncent la couleur : rose !

On y croise une galerie de portraits auxquels on n'a pas vraiment le temps de s'attacher, mais qui nous plongent totalement dans leur univers. Avec un ton parfois désabusé ("Eloge de la cellulite"), excentrique ("La vengeance de Clarissa") ou encore revendicatif ("La ménagère de moins de cinquante ans").

Dominique Dyens a créé un monde parallèle où ses nouvelles se répondent les unes aux autres. Un personnage croisé dans une nouvelle devient le héros principal de la suivante et on retrouve quelques inventions croustillantes comme les MCFR dans plusieurs histoires. Ah ! les MCFR, maison closes pour femmes respectables...

Je ne suis pas sortie indemne de la lecture de "La soumission de Marie", cette épouse docile qui se prostitue pour faire signer un client de son mari. A chaque page on imagine la version filmée. Tout y est très, disons...visuel. J'ai d'ailleurs frôlé la scène de ménage tant j'étais énervée, retournée après l'avoir lue.

J'ai finalement moins aimé les deux premières nouvelles qui font directement appel aux stéréotypes féminins (chirurgie esthétique vs ménagère), mais les suivantes m'ont beaucoup plu !

Ma préférée reste "Noces de verre", une histoire top avec une chute top. Je n'en dirai pas plus au risque de gâcher votre lecture !

Écrit par Tamara Writes dans Humour, Littérature française, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : dominique dyens, héloïse d'ormesson, amour, femmes, chick lit |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu