Avertir le modérateur

lundi, 16 janvier 2012

La Couleur des sentiments - Kathryn Stockett

Jacqueline Chambon, Kathryn Stockett, racisme, Amérique Kennedy, Mississipi, Jackson, 60’s, ségrégation, histoire, politique, destins, femmes, société, Etats-Unis A présent ce billet est disponible sur la nouvelle adresse du blog :  http://www.lectricesandthecity.fr/la-couleur-des-sentimen...

vendredi, 30 septembre 2011

Les Mystères de Paris – Eugène Sue

eugène sue,gallimard,paris,destins,passions,complots,xixème siècle,histoireS’il ne m’est pas souvent arrivé de ne pas terminer un livre, même si sa lecture me coûtait (question d’orgueil mal placé probablement, quoiqu’il n’y ait plus d’orgueil qui tienne après quatre-vingt pages de descriptions dans La Peau de chagrin), je n’avais encore jamais abandonné une histoire que je trouve fascinante. C’est pourtant ce que j’ai fait avec Les Mystères de Paris, ancêtre du roman-feuilleton. Malgré un récit prenant et rocambolesque, fourmillant de personnages hauts en couleurs dans le Paris glauque à souhait de 1838, j’ai déclaré forfait. Et je crois que la principale raison de ce (très) lâche abandon réside dans les 1300 pages (grand format et petits caractères) que compte le livre… Il aurait fallu que j’y consacre les trois prochains mois, et cette perspective ne m’enchantait pas tant les livres que j’ai envie de lire sont nombreux. S’y ajoute une langue et un style qui ont beaucoup vieilli, requérant une attention soutenue, ce qui s’accommode mal de mes envies de légèretés estivales. Et en plus, le format du livre déformait mon sac ! Pour autant, j’y reviendrai très certainement.

Je rapporte tout de même ici des propos de Théophile Gautier que je n’ai aucune peine à croire. Il disait en effet que « […] Des malades ont attendu pour mourir la fin des Mystères de Paris ; le magique La suite à demain les entraînait de jour en jour, et la mort comprenait qu’ils ne seraient pas tranquilles dans l’autre monde s’ils ne connaissaient le dénouement de cette bizarre épopée ».

lundi, 11 avril 2011

Métro parisien, petits plaisirs du soir et du matin – Julien Lootens

Métro parisien.jpgJ’étais très curieuse de découvrir Métro parisien, car il me tardait de connaître quels étaient ces « petits plaisirs du soir et du matin » évoqués dans le sous-titre. Parisienne ordinaire, j’ai si peu d’anecdotes sympathiques à partager sur mes trajets en métro, que je me faisais un plaisir d’en lire quelques-unes. Si le livre s’est révélé divertissant, le premier contact n’a pourtant pas été des plus chaleureux.

Pour commencer, j’ai constaté avec surprise que le texte était truffé de rimes. Cet exercice de style est certes fort bien mené, mais je trouve qu’il ne facilite pas la lecture d’un texte aussi long.

L’autre légère déception porte sur le fond. Je m’attendais à une succession de saynètes, drôles ou tristes, dont l’auteur aurait été témoin ou acteur. Or, l’ouvrage rassemble une série de portraits de voyageurs ayant retenu l’attention de l’auteur. Cette galerie, ponctuée de réflexions personnelles, me rappelle cependant le jeu que je pratique dans le métro : inventer la vie des inconnus que je croise. Bien que ces instantanés ne correspondent pas à mes « inventions », j’ai fini par les apprécier.

Malgré ces petites contrariétés, Métro parisien recèle également une foule de trésors, à travers les nombreux détails distillés sur l’histoire du métro parisien. Nombre de voyageurs, historiques de lignes, prix des billets depuis le premier métro, anecdotes sur la construction… Bref, des faits méconnus qui, lorsqu’on en prend connaissance, rendent le moindre trajet plus enrichissant.

Et pour plus d'infos, le site de Julien Lootens reste à votre service.

Écrit par Tamara Writes dans Littérature française | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : paris, métro, julien lootens, transports en commun, histoire |

vendredi, 11 février 2011

Purge – Sofi Oksanen

Purge.jpgJe dois l'avouer d'emblée : c'est parce que plusieurs magazines féminins indiquaient que « Si l'on devait n'en lire qu'un cette année, ce serait celui-là » (il a reçu le prix Fémina « Etranger » 2010) que j'ai poussé la porte d'une librairie du boulevard Saint-Germain ce midi-là. Ensuite, c'est parce que la quatrième de couverture promettait une histoire sombre et glauque que je me suis présentée à la caisse avec ce livre à la couverture rose entre les mains. Et c'est là que les commentaires facétieux s'arrêtent. En effet, Purge n'est ni drôle, ni gai, ni léger. C'est même tout le contraire.

Purge, c'est l'histoire croisée de deux destins entremêlés, ceux de deux femmes estoniennes, Aliide et Zara. L'une est vielle, l'autre est jeune, mais toutes deux reviennent des confins de l'horreur, et se battent quotidiennement pour vivre avec. Qu'elle s'appelle nazisme, impérialisme, communisme ou totalitarisme, cette horreur a cassé, brisé et piétiné ces deux vies qui pourtant continuent, ni vraiment pareilles, ni tout à fait différentes, entre courage et rédemption, résignation et indignation.

Purge, c'est cinquante ans d'histoire et d'Histoire, cinquante ans de terreur, de tortures, d'exactions, de trahisons inacceptables et de secrets de famille inavouables. Attention cependant : Purge n'est ni de près, ni de loin, un roman historique, mais bel et bien un récit prenant, témoignant d'un dosage subtil entre pudeur et témoignage, entre atrocités et soulagements, entre désir de mourir et capacité à vivre. Toutefois, il s'agit aussi d'une fiction inspirée par des évènements bien réels, qui se sont passés il n'y a pas si longtemps, pas si loin, et dont la littérature (en tout cas celle que je lis) se fait assez peu l'écho.

Mais Purge c'est aussi un style narratif maîtrisé qui, à coups de phrases courtes et sèches, conduit le lecteur à assister à un huis-clos étouffant, à lire des lettres tenues si longtemps secrètes, à vivre des flashbacks insoutenables.

Sans moralisation ni jugement, la jeune Sofi Oksanen livre ici un récit puissant, dérangeant mais incontournable.

dimanche, 26 septembre 2010

Histoire de l’architecture - National Geographic

Histoire de l'architecture.JPGOutre les séries TV à propos de parisienne trentenaire et superficielle, il m’arrive ponctuellement d’user de la télévision comme moyen de me cultiver. En ces rares occasions, je montre un vif intérêt pour les documentaires, avec une préférence prononcée pour ceux de la BBC (sans doute mon côté british qui resurgit).

L’inconvénient des documentaires (aussi fabuleux soient-ils), c’est qu’il est impossible de les glisser dans son sac à main, afin les consulter au moment opportun. Ce problème appartient désormais au passé, car je viens d’acquérir Histoire de l’architecture, un livre petit mais costaud de la collection Les Essentiels de National Geographic.

Conçu par des professionnels dont la réputation n’est plus à faire (tant en matière de documentaires que de beaux livres), cet ouvrage condense toute l’histoire des constructions humaines depuis les premiers abris préhistoriques, jusqu’aux bâtiments les plus étonnants du 21ème siècle. Outre de superbes photos, on trouve mille et une infos : bios des architectes, présentations des édifices célèbres, zoom sur les principaux styles architecturaux.

J’avoue que le recueil est légèrement plus lourd qu’une édition de poche des Fleurs du mal. Mais comme dirait mon prof de body pump quand je rechigne à soulever des altères de plus de 14 kg : « Le sac à main que tu trimballes sur l’épaule toute la journée pèse deux fois plus lourd ». Donc j’empoche et je me tais.

Si vraiment on ne souhaite pas souffrir pour paraître plus intelligent, on peut toujours laisser traîner son Essentiel sur la table basse. Il ne manquera pas de faire son effet lors d’un dîner entre amis.

Écrit par Tamara Writes dans Architecture | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : architecture, histoire, national geographic |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu