Avertir le modérateur

lundi, 17 octobre 2011

Et ça vous fait rire ? - Hugleikur Dagsson

Hugleikur-dagsson-Et-ca-vous-fait-rire.jpgOu comment rire de ce qui ne devrait pas être drôle.

Quand j'ai feuilleté ce livre au Salon du livre de Paris, je n'ai plus pu le reposer. Il m'avait scotchée, happée.

Il parait qu'en Islande il y a le plus fort taux de suicide du monde. Quand on lit ce recueil de dessins, on comprend mieux d'où vient cet humour plus noir que noir.

La quatrième de couverture est d'ailleurs assez cash, elle annonce clairement la couleur : "En Islande, la nuit dure 19 heures l'hiver, il n'y a pas de nuit l'été, la boisson nationale est la "black death", le plat national est composé de viande de requin faisandée. En Islande, ce livre est un best-seller".

Hugleikur Dagsson nous propose 184 dessins immoraux et amoraux. Des situations chocs dans lesquelles je croise les doigts de ne jamais me trouver. Mais pourtant grinçantes et, j'ai presque honte de l'avouer, tellement drôles !

D'ailleurs je l'ai fait lire autour de moi et les réactions ont été très partagées.

Tous les tabous sont abordés, de la pédophilie à l'accident, en passant par la maladie ou le handicap. Dit comme ça, ça n'est pas très glamour, je vous l'accorde. Mais c'est bien là le talent de Hugleikur Dagsson, mettre le doigt là où ça fait mal.

"Et ça vous faire rire ?" Un titre très adapté. On rit sous cape, un peu honteux de trouver ça drôle. Le titre original était d'ailleurs relativement similaire : "Is it supposed to be funny ?".

Deux petits extraits pour vous motiver :

dagsson 2.jpg

© Dagsson. Sonatine 2010

 

dagsson.jpg

© Dagsson. Sonatine 2010

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour, Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : sonatine, hugleikur dagsson, humour noir, illustrations, sketchs, grinçant |

lundi, 23 mai 2011

J'aurais adoré être ethnologue - Margaux Motin

ethnologue.jpgÇa fait un moment que je veux vous parler de cet album, mais ma maman et ma petite soeur l'ont tellement aimé qu'elles ont mis du temps à me le rendre...

Je l'avais commandé trois petites minutes seulement après avoir refermé La Théorie de la contorsion, pourtant publié après celui-ci. Et j'avais tellement adoré ce petit bijou que je n'ai pas hésité une seconde à augmenter ma collection (et à en faire profiter ma famille...).

D'autant que j'adore la couverture ! Tout l'esprit de l'album est là : humour et talons hauts.

Margaux Motin dépeint son quotidien, fantasmé... ou pas. Sa fille "poupette", source inépuisable de situations gênantes et cocasses, son homme, en contre-pouvoir flegmatique de la toute puissance maternelle, son job d'illustratrice freelance, ses journées seule sans collègues (à se dandiner en culotte sur de la musique pop), son obsession pour les chaussures, son blog... Mais surtout, son autodérision permanente, son sens de la répartie, son coup de crayon, sa capacité à capter l'instant, son humour.

J'ai passé un bon moment (trop court !) à lire J'aurai adoré être ethnologue, mais je dois avouer avoir passé un bien meilleur moment avec La Théorie de la contorsion (déjà relu 3 fois).

Des albums à se prêter entre nanas.

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans BD, Humour | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : margaux motin, marabout, femme, famille, illustrations, humour |

lundi, 28 février 2011

La Théorie de la contorsion – Margaux Motin

LA THEORIE DE LA CONTORSION.jpgMargaux, c’est la femme que j’aurais voulu être… et que j’ai toutes les chances de devenir :

  • une artiste qui travaille en free lance (je persévère dans la douleur),
  • une mère (je compte bien faire le nécessaire),
  • une accro à la mode (elle est mon maître niveau chaussures, on pourrait échanger des tuyaux côté fringues),
  • une fan de rap (nous n’apprécions que les bons sons),
  • une femme « libre d’être toutes les femmes qu’elle a envie d’être, même celles auxquelles elle n’a pas encore pensé » (je suis une femme aux mille facettes) !

Vous l’aurez compris, j’ai trouvé La Théorie de la contorsion aussi caustique et succulent que le précédent opus, J’aurais adoré être ethnologue.

Comme toujours avec les livres d’illustration, le plaisir a été de courte durée (un trajet de bus et puis s’en va), mais je me console en pensant qu’il sera aisément renouvelable (contrairement à Guerre et paix que je peux difficilement relire tous les jours...).

Et même si je connaissais déjà de nombreux dessins (précédemment découverts sur le blog de Margaux), j’ai autant ri qu’à la première lecture. Sans compter les inédits, largement représentés au fil des pages… Le livre permet de les conserver (et les consulter) dans un bel objet.

Merci Noémie pour ce cadeau qui me ressemble !

Impressions de Marie-Adélaïde :

Comme Tamara, j'ai adoré cet opus. Aussitôt acheté, aussitôt dévoré ! Et maintenant prêté à ma soeur, à ma maman... même Monsieur-mon-mari l'a lu et apprécié.

Les pages sur sa fille (elle a 4-5 ans ?) sont particulièrement savoureuses. J'y ai retrouvé tellement de situations dans lesquelles je me suis retrouvée... Margaux Motin est une femme d'aujourd'hui et ça fait du bien.

Alors entre son humour détonant, son style accrocheur, son dessin poétique et sa mise en scène haute en couleurs, si vous ne l'avez pas encore lu : foncez !

Écrit par Tamara Writes dans BD | Lien permanent | Commentaires (27) | Tags : margaux motin, marabout, femme, humour, illustrations |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu