Avertir le modérateur

mercredi, 04 mai 2011

Le Top 4 du mois d'avril 2011 !

top avril 2011 ok.png

Du point de vue de la diversité (géographique et culturelle), on a fait fort ce mois-ci !

Si le premier livre fait rire, le deuxième émeut, le troisième surprend et le quatrième fascine. Et mon tout ? A vous de nous le dire...

 

Tamara

Petits suicides entre amis - Arto Paasilinna

 

Marie-Adélaïde

Les cerfs-volants de Kaboul - Khaled Hosseini

 

Mélanie

Marie-Antoinette - Stefan Zweig

 

Noémie

Mon chien stupide - John Fante

 

Pas un seul auteur français dans notre sélection du mois d'avril... Nous verrons s'ils prendront leur revanche le mois prochain !

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans 1, 2, 3, 4 : Coups de coeur ! | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : arto paasilinna, khaled hosseini, stefan zweig, john fante, top, best of |

lundi, 18 avril 2011

Les cerfs-volants de Kaboul - Khaled Hosseini

kaboul.jpgLes personnages de ce roman se sont invités chez moi pour ne plus en partir. Plusieurs semaines après avoir refermé le livre, je pense encore souvent à eux.

Je pense à leur courage, à leurs souffrances, à leurs remords. De Kaboul dans les années 70 à San Francisco dans les années 2000, Khaled Hosseini nous fait vivre à leurs côtés : on les côtoie au temps béni de leur enfance dans un quartier tranquille de Kaboul, pendant l'invasion russe puis sous la barbarie des taliban, et enfin dans leur fuite aux Etats-Unis.

On accompagne Amir dans son exil américain, pour ensuite revenir avec lui vingt ans plus tard à Kaboul, où il doit faire face à son passé lourd de trop de secrets. Hassan, lui, était resté vivre en Afghanistan, et son destin aura été différent. Mais aurait-il dû l'être ? Pourquoi ces inséparables amis, frères de lait, se sont-ils éloignés l'un de l'autre ?

Ce roman magnifique mais très dur se penche sur le poids de la famille et de ses non-dits, sur la difficulté de grandir avec la culpabilité, et pose aussi la question du courage et de la trahison quand on n'est qu'un enfant.

On m'avait prévenue que certaines pages étaient particulièrement dures, mais il vaut la peine de surmonter son appréhension.

Comme dans Le monde selon Fawad de Andrea Busfield, je me suis imprégnée des descriptions des paysages, des senteurs, des fêtes afghanes, mais malheureusement aussi de la guerre et de ses horreurs. Les héros de ces deux romans sont d'ailleurs tous trois des jeunes garçons et ils se sont fait écho dans mon esprit.

Ce livre m'avait été recommandé par de nombreuses personnes et je les en remercie. A présent, j'ai très envie de lire le deuxième roman de Khaled Hosseini, Mille soleils splendides (il parait qu'il est encore plus réussi, ça promet !).

Écrit par Marie-Adélaïde Gervis dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : khaled hosseini, andrea busfield, afghanistan, enfance, etats-unis, san francisco, kaboul, guerre, taliban |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu