Avertir le modérateur

vendredi, 02 septembre 2011

Les Prétendants - Cécile David-Weill

Les prétendants.jpgComme toutes les jeunes filles de bonne famille, Marie et Laure Ettinguer se distinguent de leurs semblables par leur éducation. Une éducation qui enseigne l’argent comme une évidence, l’étiquette comme un sacerdoce et le raffinement comme un accessoire capable de parer d’élégance la tenue la plus insignifiante. Telle est l’atmosphère du livre Les Prétendants, de Cécile David-Weill.

Pour empêcher la vente de l’Agapanthe, leur luxueuse maison de famille, les deux sœurs organisent un casting. Elles espèrent ainsi sélectionner des maris suffisamment riches pour s’offrir la somptueuse villa qu’elles chérissent depuis l’enfance. Ainsi, les candidats fortunés défilent à l’Agapanthe. Scrutés sous tous les angles, pas un ne soupçonne le véritable motif de sa présence parmi les autres visités (tous plus ou moins habitués).

Très vite, on se rend compte que l’intrigue principale n’est qu’un prétexte pour cette chronique raffinée, qui décrit un mode de vie désuet, rythmé par le confort et la volupté. Cécile David-Weill dresse avec finesse et subtilité les petits travers de la haute société. Entre snobisme et médisance, posture intellectuelle et mépris de la vulgarité, elle nous entraîne au cœur des préoccupations d’une certaine élite. Et que le milieu vous soit étranger ou pas, l’envie vous prend de souhaiter cette vie de rêve, parmi les gens bien nés.

 

Écrit par Tamara Writes dans Littérature française | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cécile david-weill, livre de poche, famille, luxe, argent, mariage |

lundi, 16 mai 2011

Mini-Accro du shopping – Sophie Kinsella

Mini accro du shopping.jpgMon salaire ne me permet pas d’acheter les articles qui me plaisent, à savoir les vêtements de luxe. J’en conclus que c’est par pure jalousie que, jusqu’à présent, je n’avais jamais lu aucun des livres de Sophie Kinsella (en particulier ceux dont le titre mentionne les termes « accro du shopping »).

9 ans et 5 ouvrages se sont écoulés depuis le premier opus des aventures de Becky (la fameuse accro au shopping), avant que j’ose jeter un œil sur le plus récent volet de sa vie. Et là, je regrette de ne pas avoir cédé plus tôt à la tentation.

Mini-Accro du shopping, ce sont des pages de détente à l’état pur. Une sorte de catalogue de mode à feuilleter tranquillement dès qu’on trouve un instant. On se relaxe, on verse une tasse de thé, puis on se concentre pour imaginer la tenue que porte Becky ou celle qu’elle rêve d’acquérir. On critique mentalement ses (rares) « fashion faux-pas » et surtout, on se pâme d’admiration devant son chic inébranlable.

Et comme Becky n’est pas du tout superficielle (juste une femme qui aime être bien mise), on ne s’étonne pas que sa fille de deux ans connaisse déjà le nom des plus grandes marques. Et puis on partage son désir de vouloir organiser une fête grandiose pour l’anniversaire de son mari. Surtout si la crise économique vient de déferler sur la planète et que chacun s’emploie à faire des économies…

Amatrices de futilités, ce livre est fait pour vous. Jamais je n’ai partagé les problèmes vestimentaires d’une héroïne de roman : il faut une première fois à tout.

Écrit par Tamara Writes dans Chick Lit', Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sophie kinsella, belfond, shopping, accro, mode, vêtements, luxe |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu