Avertir le modérateur

mercredi, 06 avril 2011

Le Top 4 du mois de mars 2011 !

Top 4 mars 2011 bis.png

Les collections Folio sont à l'honneur dans notre Top 4 du mois, avec 3 livres sélectionnés ! Ils sont néanmoins très différents, comme vous pourrez en juger. Le 4ème est un outsider, un roman délicieux édité par une maison que nous ne connaissions pas mais qui semble pleine de promesses : l'Editeur.

Tamara

Auprès de moi toujours (Never let me go) - Kazuo Ishiguro

 

Marie-Adélaïde

Anaïs - Michael Collado

 

Mélanie

L'Agneau - Christopher Moore

 

Noémie

Morne Câpresse - Gisèle Pineau

 

Mis à part L'Agneau, nos lectures préférées ce mois-ci auront été plutôt mélancoliques. De ce que nous en savons, avril promet d'être très différent !!

Est-ce le retour du soleil qui nous fait cet effet là ?

lundi, 14 mars 2011

Anaïs - Michael Collado

anais.jpgJ'ai dégusté ce roman comme un dessert, en savourant chaque page, en faisant des petites pauses.

La quatrième de couverture m'avait pourtant un peu effrayée. Elle annonce l'histoire d'une fille mère indifférente à son fils, maîtresse effacée d'un homme très âgé, une femme trop belle et trop fière qui traverse la seconde moitié du XXème siècle avec mélancolie.

Mais j'ai fait confiance à la jaquette, que je trouve si jolie, si poétique. Et j'ai eu raison. Ce roman est une merveille de sensibilité. Le style de Michael Collado m'a séduite au-delà de mes espérances. Il est cruel mais apaisé, doux mais jamais suave, et surtout, surtout, il est remarquablement écrit. J'ai d'ailleurs retrouvé le goût de lire et relire des phrases, juste pour le plaisir...

L'histoire d'Anaïs, que l'on suit de sa naissance à sa mort, est présentée par petites touches, moment par moment, et j'ai eu le sentiment d'entrer un peu par hasard dans son intimité. On la découvre au fur et à mesure que des acteurs de sa vie nous parlent d'elle, lui écrivent, ou qu'elle-même écrive. De petite fille à femme, elle se dévoile, égoïste, attendrissante, perdue peut-être, mais toujours aimée, désirée, choyée.

Avec elle, on traverse les décennies dans le Paris des librairies et des galeries rue de Seine, on assiste aux veillées des morts de sa famille, on danse dans les bals d'été à Saint-Elme... On la suit sans la juger, jamais.

A présent, il ne me reste plus qu'à lire Saint-John Perse, dont la poésie sous-tend le roman de la première à la dernière page.

Écrit par Tamara Writes dans Littérature française | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : michael collado, l'editeur, roman initiatique, poésie, enfance, jeunesse, femme |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu