Avertir le modérateur

lundi, 04 juillet 2011

Facebook m'a tuer - Alexandre des Isnards et Thomas Zuber

Facebook.gif"Parce qu'il n'y a rien à cacher, parce que tout le monde le fait".

Facebook est entré dans nos vies et en a transformé les codes. Il en va de même avec tous les outils et applis qui nous connectent les uns aux autres en permanence, nous poussent à la transparence et modifient en profondeur notre rapport à l'autre, y compris dans la sphère intime. 

Dans ce livre, les auteurs ont rassemblé les témoignages de leurs proches ainsi que leurs propres anecdotes. Ils nous livrent un recueil de saynètes dans lesquelles vous risquez (malheureusement ?) parfois de vous reconnaître ou de reconnaître vos amis...

Les voyages, les relations amoureuses, la naissance d'un enfant, l'organisation d'une fête, la recherche d'un job, boire un café... plus rien ne se fait, ne se partage comme il y a 10 ans. 

J'ai ri, parfois franchement, parfois un peu jaune. Il faut dire que ce que certaines histoires révèlent de l'évolution de nos rapports n'est pas très glorieux. Mais c'est la vie !

Facebook m'a tuer est un livre divertissant que je suis contente que l'on m'ait prêté, je l'ai lu lors d'un trajet en avion, 1h30, c'était l'idéal.

On m'a dit que le premier opus L'open space m'a tuer était encore plus cruel. Je vais essayer de me le procurer...

Écrit par Tamara Writes dans Humour, Médias, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : éditions nil, nil, facebook, meetic, social media, alexandre des isnards, thomas zuber |

vendredi, 18 février 2011

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates - Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Cercle littéraire des amateurs epluchures patates.gif.jpegUn roman désuet mais savoureux avec lequel je me suis délectée pendant une semaine !

Merci à Anne et Manon de m'avoir conseillé ce livre, que je me suis empressée d'emprunter à la bibliothèque. L'avantage de la bibliothèque, c'est que j'ai hérité d'un livre abimé, un peu passé, qui m'a tout de suite mise dans l'ambiance.

C'est une correspondance charmante et pleine d'esprit, qui nous embarque dans les années d'après guerre à Londres et à Guernesey. On lit les lettres échangées entre Juliet Ashton, écrivaine londonienne, son éditeur, sa meilleure amie, et une flopée d'habitants de l'île de Guernesey. On y découvre la vie quotidienne pendant et après la guerre dans une parcelle rurale de la Grande-Bretagne qui a beaucoup souffert. On oublie en effet souvent que les îles anglo-normandes ont subi l'occupation nazie. 

Je n'avais pas lu de roman épistolaire depuis... Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, et c'est un vrai plaisir de découvrir ces échanges alternativement drôles, pathétiques, terriblement tristes ou spirituels.

Monsieur-mon-mari est en train de le lire (vite, il faut le rendre à la bibliothèque après-demain !) et au début il trouvait que c'était plutôt un livre pour nana (mais que diable veut-il dire par là ?). Mais maintenant il est totalement pris. Je suis ravie !

PS : rétablissons la vérité ! Le véritable nom du Cercle est : "le cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey".

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu