Avertir le modérateur

lundi, 03 octobre 2011

Le Crépuscule des superhéros – Deborah Eisenberg

deborah eisenberg,points,new-york,etats-unis,nouvelles,société,portraitsVoilà un livre que j’ai entamé dans de mauvaises conditions. La mention « Nouvelles » était si discrète (sur la 4ème de couverture) que je ne l’ai remarquée tardivement. J’ai du revenir plusieurs fois sur les deux premières histoires (que je croyais être des chapitres) pour m’assurer que je n’avais pas sauté de pages.

Une fois que je me suis habituée à la forme, je n’ai pas accroché avec les différents personnages. Ils semblent tous condamnés à la dépression éternelle, telle une peine incompressible infligée à la société américaine depuis le 11 septembre.

Je n’ai pas aimé la « morale » du Crépuscule des superhéros : l’auteure, Deborah Eisenberg, laisse à penser que les superhéros n’existent pas (plus). Or je suis d’humeur à conquérir la planète !

 

Écrit par Tamara Writes dans Littérature étrangère | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : deborah eisenberg, points, new-york, etats-unis, nouvelles, société, portraits |

lundi, 04 avril 2011

Femmes contre nature – Léa Godard

Femmes contre nature.jpgC’est en lisant un billet de l’Ogresse, que j’ai appris que les éditions Emue célébraient la journée de la femme en proposant le téléchargement gratuit de l’ouvrage Femmes contre nature. Deux clics plus tard, je recevais la version PDF de ce recueil plein de promesses.

12 nouvelles, soit 12 portraits qui mettent l’accent sur les défauts (plus ou moins gros) de 12 femmes modernes. De la jalouse à la pucelle, en passant par la vieille fille, la poilue ou encore l’alcoolique, ces 12 héroïnes se considèrent « contre nature »… Ou pour être plus exacte, la société les considère comme telles, car elles n'entrent pas dans la norme.

Au final, j’ai découvert 12 histoires ordinaires. Si chaque texte a le mérite d’être bien écrit, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, ni à saisir ce qui rendait ces femmes si particulières. Aucune n’est parvenue à me faire rire, pleurer ou même m’indigner… Or l’enjeu de l’écriture de nouvelles, c’est précisément de parvenir à susciter de tels sentiments en très peu de temps.

Écrit par Tamara Writes dans Littérature française, Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : léa godard, emue, nouvelles, portraits, femmes, numérique |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu