Avertir le modérateur

mercredi, 09 mars 2011

Le Top 4 du mois de février 2011 !

ciel ouvert.png

Désormais une habitude, que dis-je, une institution (roulements de tambours) : voici notre top 4 du mois de février 2011 !

L'éclectisme était au rendez-vous, nous vous laissons juges...

Tamara

La Théorie de la Contorsion - Margaux Motin

 

Marie-Adélaïde

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates - Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

 

Mélanie

Purge - Sofi Oksanen

 

Noémie

La Guerre des banlieues n'aura pas lieu - Abd Al Malik

 

Et pour annoncer nos lectures de mars, voici quelque vers de Théophile Gautier, appris en classe de neuvième il y a...bien longtemps :

"Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars qui rit, malgré les averses,
Prépare en secret le printemps".

vendredi, 11 février 2011

Purge – Sofi Oksanen

Purge.jpgJe dois l'avouer d'emblée : c'est parce que plusieurs magazines féminins indiquaient que « Si l'on devait n'en lire qu'un cette année, ce serait celui-là » (il a reçu le prix Fémina « Etranger » 2010) que j'ai poussé la porte d'une librairie du boulevard Saint-Germain ce midi-là. Ensuite, c'est parce que la quatrième de couverture promettait une histoire sombre et glauque que je me suis présentée à la caisse avec ce livre à la couverture rose entre les mains. Et c'est là que les commentaires facétieux s'arrêtent. En effet, Purge n'est ni drôle, ni gai, ni léger. C'est même tout le contraire.

Purge, c'est l'histoire croisée de deux destins entremêlés, ceux de deux femmes estoniennes, Aliide et Zara. L'une est vielle, l'autre est jeune, mais toutes deux reviennent des confins de l'horreur, et se battent quotidiennement pour vivre avec. Qu'elle s'appelle nazisme, impérialisme, communisme ou totalitarisme, cette horreur a cassé, brisé et piétiné ces deux vies qui pourtant continuent, ni vraiment pareilles, ni tout à fait différentes, entre courage et rédemption, résignation et indignation.

Purge, c'est cinquante ans d'histoire et d'Histoire, cinquante ans de terreur, de tortures, d'exactions, de trahisons inacceptables et de secrets de famille inavouables. Attention cependant : Purge n'est ni de près, ni de loin, un roman historique, mais bel et bien un récit prenant, témoignant d'un dosage subtil entre pudeur et témoignage, entre atrocités et soulagements, entre désir de mourir et capacité à vivre. Toutefois, il s'agit aussi d'une fiction inspirée par des évènements bien réels, qui se sont passés il n'y a pas si longtemps, pas si loin, et dont la littérature (en tout cas celle que je lis) se fait assez peu l'écho.

Mais Purge c'est aussi un style narratif maîtrisé qui, à coups de phrases courtes et sèches, conduit le lecteur à assister à un huis-clos étouffant, à lire des lettres tenues si longtemps secrètes, à vivre des flashbacks insoutenables.

Sans moralisation ni jugement, la jeune Sofi Oksanen livre ici un récit puissant, dérangeant mais incontournable.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu